Améliorer ses relations aux autres… et à soi

2015

Lutte contre le stress : 3 stratégies gagnantes

lutte contre le stressActuellement, je suis en train de préparer une formation sur la gestion du stress à destination de professionnelles que j’ai côtoyées pendant pas mal d’années (et que je côtoie encore, d’ailleurs), les infirmières. Bon, vous connaissez mon aversion pour le mot “gestion”, mais là n’est pas le sujet. Ce que je partage avec vous aujourd’hui est l’une des découvertes que j’ai faites lors de mes recherches sur ce thème, à savoir qu’il existe trois façons de se comporter quand vous sentez que la cafetière est en surchauffe, que la corde que vous tirez depuis un moment ne va pas tarder à vous claquer entre les mains, bref quand la lutte contre le stress devient votre lutte finale.

A noter : Les trois stratégies de lutte contre le stress que je m’apprête à développer ici sont issues d’un article du magazine Psychologie Positive n° 3 consacré au stress et ses effets sur le corps. (Rendons à César…)

Lutte contre le stress : la stratégie de l’action

Vous êtes plutôt du genre à prendre le taureau par les cornes quand une situation potentiellement source de stress se présente à vous ? Alors, vous êtes dans la stratégie de l’action. Ni une, ni deux, quand vous êtes face aux difficultés, vous parvenez à mobiliser vos ressources efficacement pour décider quoi faire et quand le faire. Votre analyse de la situation problématique est rapide et se tourne rapidement vers la recherche d’options à explorer, voire de solutions à adopter.

Cette stratégie de lutte contre le stress comporte plusieurs avantages :

  • Elle vous place dans une dynamique créative pour la recherche de solution
  • Elle vous évite de vous enliser dans une situation qui ne vous convient pas
  • Elle est source d’énergie pour vous aider à avancer

Il y a quand même un point de vigilance à prendre en compte avec cette stratégie;

avoir suffisamment conscience de ce qui dépend de vous (ou pas) dans cette situation

En effet, toutes les actions que vous pourrez entreprendre resteront sans effet si la situation que vous essayez de changer ne dépend pas de vous. La tendance naturelle serait alors de faire plus de la même chose en espérant un résultat différent. Einstein lui-même disait de ce comportement “qu’il n’est que pure folie”.

Pour autant, rien n’est perdu. En effet, si vous parvenez à identifier dans cette situation, une partie, même la plus infime qui ne dépende que de vous, alors les carottes ne sont pas encore tout à fait cuites. À ce moment-là, vous pourrez agir sur cette partie et, par effet systémique, observer comment les choses bougent.

Lutte contre le stress : la stratégie de l’émotion

Il y a donc parfois des situations que vous ne pouvez maîtriser et qui viennent pourtant titiller votre stressomètre en le faisant flirter avec le taquet.

Comme je le disais plus haut, s’acharner à vouloir agir sur quelque chose qui ne dépend pas de vous revient à vouloir courir sur l’eau en prenant beaucoup d’élan; c’est frustrant et on finit par s’épuiser. Certes, il paraît qu’un certain J.C, il y a environ 2000 ans aurait réussi l’exploit; je veux bien, et en même temps, il n’avait qu’à filmer sa performance avec une GoPro fixée sur une perche à selfie et on n’aurait plus de doute à l’heure qu’il est. Du coup, et pour revenir à notre sujet de lutte contre le stress, la deuxième stratégie à envisager dans cette situation est de changer votre réponse émotionnelle.

Question : quelle serait votre attitude émotionnelle en constatant que vous ne pouvez pas courir sur l’eau ? Après avoir peut-être traversé une phase de frustration, vous finirez probablement par accepter la situation et ferez autre chose (vous baigner, faire bronzette, jouer au frisbee, manger une glace, etc.). Bref, vous feriez en sorte de retrouver un état émotionnel neutre, voire positif.

Plusieurs techniques de régulation des émotions existent dans la lutte contre le stress. Les plus couramment utilisées passent par la respiration, la conscience de soi dans le présent ou les réévaluations cognitives. Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, mais ça me donne des idées pour de prochains billets 😉

Lutte contre le stress : la stratégie de l’évitement

Oui, cette stratégie pourrait en surprendre plus d’un (moi le premier d’ailleurs, quand je l’ai lu). Mais avant de tomber en syncope, permettez-moi de justifier mon propos.

Notez que dans le titre de ce paragraphe le mot “évitement” est collé à celui de “stratégie”. En effet, il s’agit ici d’utiliser le “non-faire” de manière stratégique et pas comme une fuite en avant. Ce que je veux dire par là, c’est que parfois, il est urgent de ne rien faire pour qu’une situation s’arrange par elle-même et qu’il n’y ait, par conséquent, même plus besoin de lutter contre le stress.

Exemple :

  • Vous recevez un mail d’un collègue vous demandant un truc archi-hyper-méga urgent et dont la forme autant que le fond donneraient des palpitations cardiaques de stress à un moine tibétain. Le truc, c’est que ce mail vous ne le voyez que 48 heures après son expédition; parce que panne de PC, Tata Fifine hospitalisée, voiture HS, escapade romantique hors connexion ou tout autre événement vous ayant empêché de consulter vos mails.

    Du coup, lorsque vous ouvrez à nouveau votre boite mail et consultez ce message, vous blêmissez, oubliez instantanément votre formation sur la lutte contre le stress et vous précipitez sur votre téléphone de manière fébrile pour appeler votre gentil collègue. Vous vous confondez en excuses de ne pas avoir répondu plus tôt et lui demandez des nouvelles du truc archi-hyper-méga urgent. Et là, après un léger blanc, vous entendez : “Aaaah ouiiiii !!! Mais non, c’est bon, t’inquiètes; ça a été annulé”.

Sans le savoir, vous avez utilisé la stratégie de l’évitement et la situation a évolué toute seule.

Bien sûr, et nous sommes d’accord, la lutte contre le stress grâce à la stratégie de l’évitement ne consiste pas non plus à faire l’autruche. J’en avais d’ailleurs dit quelques mots dans ce billet : “l’art de faire l’autruche”.

Donc, pour conclure, je dirais que parfois, laisser passer un peu de temps avant de se mettre à stresser sur une situation peut vous permettre d’avoir un autre regard sur ladite situation… et du coup de moins stresser 😉

A bientôt.

Si vous-même souhaitez adopter une stratégie de lutte contre le stress et voulez être coaché sur ce sujet, contactez-moi via la page contact. (Réponse sous 24 heures).

Vous avez aimé ce billet ? Pensez à le partager…

14 Commentaires to “Lutte contre le stress : 3 stratégies gagnantes”

  1. Merci pour ce billet, plein de bon sens. On oublie trop souvent la stratégie de l’évitement !

  2. Tu sais qu’il y a vraiment des gens qui s’entrainent à courir sur l’eau en prenant de l’élan ? Et ils développent même des semelles qui repoussent l’eau pour imiter les lézards qui courent sur l’eau. Donc finalement, ils ont sans doute trouvé un moyen de gérer leur stress par l’action et la créativité.
    Je crois que la créativité est très importante pour gérer les situations stressantes. Ça permet de trouver de nouvelles solutions d’action ou un autre moyen de changer sa réaction émotionnelle.
    La stratégie de l’évitement par contre, il faut la manier avec prudence parce que ça peut résulter en un stress plus grand. Mieux vaut agir sur un petit stress plutôt que de l’éviter et qu’il empire !
    Merci pour cet article !

  3. Bonjour,
    3 techniques bien détaillées et expliquées d’une façon explicite pour mieux gérer son stress. Merci à vous!

  4. Merci pour cet article intéressant!
    Pour aller dans le sens de l’action décrit dans cet article, il existe une solution simple et naturelle, permettant de lutter contre le stress quotidien: la course à pied.
    L’ebook « Lutter contre le stress en adoptant la course à pied » est un guide bref (24 pages) expliquant les bases de cette pratique et les bénéfices sur votre bien-être.
    Il est disponible sur http://www.amazon.fr/dp/B019OZN5L2

  5. Lutter contre le stress est primordial. Cela nous aide à mener notre vie professionnel et notre vie privée dans de meilleures conditions. Merci pour cet article et les solutions que vous conseillez.

  6. Bravo pour cet article, il résume très bien les choses et permet d’y voir plus clair. Il y’a aussi une méthode intéressante qui peut compléter vos propos c’est l’auto hypnose. Elle permet d’avoir accès à l’inconscient pour changer les apprentissages inadaptés et créer de nouvelles solution en accord avec le besoin conscient. J’aime beaucoup en tout cas vos explications sur la stratégie de l’évitement, c’est tellement vraie qu’on a tendance à ne pas en avoir conscience. Merci pour tout. Bien à vous.

  7. Bonjour,

    Merci pour votre article qui est vraiment très intéressant. Je compte mettre en place avec mes patients ce type de stratégie.
    Voici également une autre façon de combattre le stress, qui accompagne tout a fait vos propos : http://www.osteopathes.paris/un-moyen-simple-de-gerer-le-stress/

    A bientôt

  8. Bonjour,

    Merci pour ce billet très intéressant sur le gestion du stress.
    Transformer son stress négatif en stress positif est important pour s’épanouir tant dans sa vie professionnel que dans sa vie personnelle.
    Ces 3 techniques sont très intéressantes et bien expliquées.
    La stratégie de l’action est la meilleure méthode selon moi !
    Pensez-vous vraiment que la stratégie de l’évitement est efficace ?

    Bonne journée.

    Morgane

  9. Bonjour,

    J’ai également une retenue concernant la stratégie de l’évitement, car même si parfois les problèmes se résolvent d’eux-même, il faut admettre que ça n’est pas si fréquent, et qu’à l’inverse, ignorer certains problèmes ne font que les laisser grossir. À mon sens cette stratégie encourage un peu la procrastination, qui est déjà le défaut de beaucoup de gens. Après, pour ceux qui n’ont pas cette tendance à remettre au lendemain, pourquoi ne pas tester? Je suis pour l’instant perplexe.
    Merci pour ce billet intéressant en tout cas !

  10. Bonjour
    Comme je le précisais dans le billet, l’évitement ici ne consiste pas à faire l’autruche, mais à différé le moment où l’action est requise. Il s’agit d’une stratégie consciente et non d’un déni.

    J’ai connu nombre de clients qui « faisaient toujours plus de la même chose en espérant un résultat différent ». Le jour où ils ont choisi de cesser de « faire », a problématique s’est résolue d’elle-même.

    Ca ne fonctionne bien sûr pas à 100% (comme rien d’autre d’ailleurs), mais parfois c’est efficace…

  11. Merci pour cette article. La thématique m’interesse. j’essaie tout les jours d’avance sur le chemin de serenité.
    Merci pour votre aide

Laisser une réponse

Publication

Publication

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

 

Les besoins humains

EN BONUS...

- Les derniers articles du blog

- Des conseils sur les relations        humaines

- Des offres promotionnelles

Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam
UA-20466197-1