Relations humaines et communication
Contactez-moi: +33(0)612.222.711

2012, Rapport à l'autre

Top 10 des croyances (limitantes) sur l’Autre (Partie 1)

Il y a quelques semaines, je vous proposais un classement (purement informel) sur les dix croyances limitantes les plus répandues sur soi-même. Étant donné que les rapports humains c’est aussi avec les autres, je vous propose cette semaine un top dix des croyances sur l’Autre. A l’instar du billet sur les croyances sur soi, ce classement n’a rien de hiérarchique. Il est établit suivant un ordre purement subjectif issu de ma seule boite à penser. Je pense même que l’ensemble de ces croyances sont toutes aussi limitantes les unes que les autres. En bonus track pour chaque croyance citée,  je vous propose une piste de réflexion afin de tenter de voir les choses sous un autre angle. On sait jamais ;-)

1- L’enfer c’est les Autres

Avec cette conclusion issue de la pièce de théâtre Huis clos, de Jean-Paul Sartre, nous avons presque résumé les neuf autres croyances qui vont suivre. En effet, une croyance sur l’Autre est qualifiée de limitante dès lors que la « vérité » que nous fabriquons sur lui nous bloque à un niveau ou un autre de notre fonctionnement ou de notre relation. Vous constaterez avec les croyances citées ci-dessous que nous sommes quasiment à chaque fois dans ce type de configuration.

Question: « Si l’enfer c’est les autres, qu’en est-il de nous? Car, quelque part, nous sommes bien l’Autre de quelqu’un, n’est-ce pas? » (un peu comme le con du dîner de con…)

2- Trop bon, trop con

Derrière cet intitulé connu de chacun, il y a la croyance que si nous faisons preuve d’une attitude serviable, que nous offrons un service (je n’ai pas dit rendu), que nous nous montrons un minimum altruiste, alors l’Autre va forcément nous faire un mauvais coup, abuser de notre gentillesse ou encore nous prendre pour un pigeon.

Je ne nie pas l’existence de ce type d’éventualité. Le monde de Oui-Oui n’est pas ma tasse de thé (nous y reviendrons plus tard). En revanche, je ne vois pas les choses sous cet angle.

Question: « Est-ce parce-que vous avez été bon que l’Autre vous a pris pour un con ou est-ce l’Autre qui est con d’avoir profité de votre côté bon? »

3- L’Autre est plus, mieux, meilleur que moi

Cette croyance est l’autre versant de la croyance sur soi « Je suis pire, moins, inférieur à lui ou elle« . Ici, c’est la perception de la valeur de l’Autre qui est est tronquée… à la suite d’une perception erronée de notre propre valeur. C’est donc une remise en question de notre perception de nous-même qu’il est souhaitable d’entreprendre en priorité.

Il y a quand même une piste à explorer pour s’auto-recadrer lorsque ce type de croyance vient polluer vos pensées et actions.

Questions:
« Et si l’Autre était meilleur que vous, que se passerait-il?
Et si l’Autre était moins bon que vous, que se passerait il?
Et si l’Autre n’était à la fois ni meilleur, ni moins bon que vous, que se passerait-il?
Et si l’Autre était à la fois ET meilleur ET moins bon que vous, que se passerait-il?
Comment pouvez-vous créer une seule « vérité » de ces quatre possibilités et vous l’approprier? »

4- L’Autre va me juger sur ce que je dis, fais, suis, pense, etc.

La peur du regard de l’Autre est un des plus grands classiques dans les limites que nous nous fixons. A des échelles différentes je pense que nous y sommes tous confronté à un moment ou un autre. Cette croyance est puissante car elle amalgame en un tout des éléments bien différents. En effet, notre Être ne se résume pas à nos seules paroles, actions ou pensées. Ce serait un peu triste.

Nous sommes notre histoire, nos expériences, nos relations, nos ressentis, nos émotions, nos joies, nos peines, nos peurs, notre courage… et beaucoup plus que tout cela. Bref tout ce qui fait de nous des êtres humains au singulier.

Question: « A quel(s) moment(s) et dans quelle(s) circonstance(s) vous sentez-vous réellement vous-même? Que diriez-vous d’en faire l’atout principal de votre vie? »

5- L’Autre est un ennemi potentiel

Voila une croyance qui ne facilite pas vraiment les rapports humains, vous en conviendrez. Elle représente de plus, très simplement, l’un des mécanisme de base des croyances, à savoir, l’auto-confirmation.

Je m’explique.

En partant de ce présupposé que l’Autre est un ennemi potentiel, vous adopterez naturellement des stratégies de protection, de méfiance ou de vigilance. Ces mêmes stratégies seront alors à l’origine de comportements d’évitement, d’humeur acariâtre ou carrément d’agressivité. Je vous laisse deviner la réaction de l’Autre face à de tels comportements. Et cette réaction, que nous pouvons imaginer du même ordre que ce que j’ai cité plus haut, viendra renforcer votre croyance qu’il est un ennemi potentiel. La boucle est bouclée.

Question: « Et si l’Autre était un partenaire probable plus qu’un ennemi potentiel? » (au cas où votre réponse s’oriente vers la croyance 2, refaites une lecture :-) )

Je vois que j’ai déjà beaucoup écrit pour ces cinq premières croyances sur L’Autre. Aussi, je vous propose de nous retrouver la semaine prochaine pour les cinq dernières de ce classement… qui n’en est pas un.

A la semaine prochaine

21 Commentaires to “Top 10 des croyances (limitantes) sur l’Autre (Partie 1)”

  1. bonsoir christophe,
    je ne suis pas d’accord avec le fait de mettre « trop bon trop con » dans la liste des croyances limitantes. qd on donne l’occasion à autrui de profiter de nous, c de la pure connerie. la plupart des personne laissent le bénéfice du doute à « l’autre », et le traitent au premier abord avec bonté, malheureusement bcp profitent de la bonté d’autrui. ce n’est pas une croyance (limtante), c’est une réalité, qu’on ne doit faire semblant de ne pas voir.

Laisser une réponse

Informations

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

Les besoins humains

En bonus

  • Les derniers articles du blog
  • Des conseils sur les relations humaines
  • Des offres promotionnelles
Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam
UA-20466197-1