Inscrivez-vous maintenant

et recevez un guide GRATUIT sur les besoins humains

En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Voici cette semaine une autre notion spécifique au coaching génératif d’après Robert Dilts. Il s’agit de deux états rencontrés dans différentes situations de vie selon que nous sommes dans notre zone d’excellence ou à l’inverse en stratégie de survie (combattre, fuir, se figer). Il s’agit de l’état C.O.A.C.H ou de l’état C.R.A.S.H

État  CRASH

Commençons par le côté obscur de la force. Cet état est généralement ressenti lorsque de nombreuses difficultés se présentent sur notre chemin. Ces difficultés peuvent prendre la forme d’une perte, d’une séparation, d’un conflit, d’un doute, d’une vulnérabilité ou de toutes situations inhabituelles générant de la peur, de la colère ou de la tristesse.

Les réponses classiques à ce type de situation se résument aux trois stratégies de survie citées dans l’introduction: La fuite, le combat ou la sidération. Il en existe une quatrième qui est de plus en plus présente de nos jours compte tenu des évolutions de la société, c’est l’endormissement. Certains médias (la TV en premier), les drogues, l’alcool et toute autre substance entraînant la chute dans un profond sommeil éveillé conduisent l’individu à devenir de plus en plus spectateur de sa vie et limitent de fait sa propre capacité à penser, agir et ressentir.

Quand cet état survient, un ensemble de caractéristiques entrent en synergie et forment les lettres CRASH

Contraction: physique, mental, relationnel
Réaction: dans le sens de l’impulsivité. La prise de recul n’existe plus.
Analyse paralysante: ce sont toutes les ruminations qui nous font tourner en boucle sans jamais trouver d’issue
Séparation: Se sentir tiraillé de toutes parts. Par le passé, par le futur, par l’environnement, par soi, par les autres, par le temps bref c’est l’écartèlement multidirectionnel
Heurté: la situation vécue blesse la personne. Elle peut aussi éprouver un sentiment de haine vis à vis de lui-même, des autres, de la vie.

Vous aimerez aussi...
Le défi de la confiance en soi

Etat COACH

Pour progresser au travers du changement, il est nécessaire de cultiver des qualités ou ressources telles que la flexibilité, la stabilité, l’équilibre, la connexion et l’aptitude à “lâcher-prise”. Ces qualités sont des éléments incontournables du centrage que j’ai déjà évoqué dans ce blog. Cet état est synonyme de “zone interne d’excellence” et c’est par le ressenti de cet état que nous nous sentons alors connecté à quelque-chose qui va au-delà de l’égo.

Qu’est ce que ce “quelque chose”?

A vrai dire, je n’en sais fichtrement rien :-), mais si vous avez vécu à un moment ou un autre de votre vie une expérience qui vous a donné la sensation d’être “transporté”, “transcendé”, “surpassé” et dans laquelle vous vous êtes senti “the king (or queen) of the world” ou plus simplement en pleine possession de toutes vos capacités mentales, physiques, relationnelles et créatives  alors il y a fort à parier que vous avez connu l’état COACH

En voici donc les caractéristiques:
Centrage
Ouverture (à soi, aux autres, à l’environnement et à tout ce qui est possible)
Accompagnement en conscience (être présent)
Connecté (à soi, à l’autre, à l’environnement)
Holding: oui, je sais c’est en V.O, mais Dilts n’a pas trouvé d’équivalent en français. On pourrait traduire par “Porter/Soutenir” ce qui vient à soi quelque soit son origine et sa nature (émotions, ressentis, pensées, sentiments)

Dans le but d’être au meilleur de nous-mêmes dans les situations que nous considérons comme importantes, il est alors intéressant de voir comment nous pouvons créer, cultiver et renforcer cet état COACH.

Prenons la métaphore du bateau. Si vous êtes passager de ce bateau et que la houle est relativement calme, vous n’avez pas trop de difficulté à vous maintenir en équilibre sur le pont. En revanche, dès que la tempête arrive, le maintien de l’équilibre est déjà plus compliqué. Le risque de chute est alors augmenté (état CRASH)
Pour faire face à ces difficultés, la pratique quotidienne d’un sens de l’équilibre donnera des nouvelles ressources pour mieux appréhender les aléas de l’océan et ainsi génèrera un sentiment d’être un peu plus stable sur ses pieds (état COACH)

Vous aimerez aussi...
Debout, c'est l'heure!

Pour finir, une illustration vidéo de ce que peut être le passage d’un état CRASH vers un état COACH. C’est un extrait du film “Le dernier samouraï” avec Tom Cruise. Remarquez le moment où le passage d’un état à un autre s’effectue.

A la semaine prochaine.

crédit photo : Ripten

Avant de partir... téléchargez gratuitement ce guide complet sur les besoins humains

- La différence entre besoin et désir

- 37 besoins identifiés dans tous les domaines de votre vie (physique, psychologique, relationnel, personnel, social)

- 5 grands noms de la psychologie humaine

- et en bonus...

  • Les derniers articles du blog
  • Des outils de coaching
  • Des exclusivités rien que pour vous