Améliorer ses relations aux autres… et à soi

2012

La solitude des personnes âgées

La solitude des personnes âgéesCe billet est écrit dans le cadre de ma contribution au comité de rédaction du site infirmiers.com. Mon métier d’infirmier à domicile m’a permis de constater combien la solitude est un fléau que connaît un grand nombre de personnes âgées. Elle est aux rapports humains ce que le verso est au recto; sa face opposée, cachée, qui n’est vue que si nous prenons la peine de la voir.

Ne croyez pas que la solitude ne soit que le résultat de plusieurs concours de circonstances ayant conduit la personne âgée à se retrouver isolée. Il y a bien entendu la diminution ou la perte de l’autonomie physique ou psychologique, le décès du conjoint ou des ami(e)s proches, l’éloignement de la famille ou encore la simple peur de sortir qui grandit avec l’âge. Ici la solitude est un état, un constat physique.

Mais la solitude est aussi un profond ressenti d’ennui, d’inutilité, de mise à l’écart de la vie et de la société. Cette même vie que vous et moi traversons quotidiennement sans même nous en rendre compte. Comment donner du sens à une journée calquée trait pour trait sur celle de la veille… et du lendemain?

Voici comment je peux vous illustrer la journée type d’une personne âgée face à la solitude. Je dirais même SA solitude. Car chaque personne étant unique, nous avons tous une représentation et un vécu de la solitude très personnel. Je prends volontairement le parti d’incarner le vécue d’une dame âgée que j’ai connue et à qui j’ai donné des soins pendant quelques années.

Inside Mme R

Il est cinq heures du matin, je ne dors plus depuis déjà une heure. Encore une journée à passer… seule.

Il fait toujours nuit. Il me tarde de voir le jour se lever pour me lever à mon tour. Je n’aime pas la nuit; elle m’angoisse et me fait penser à des tas de choses qui me rendent triste. Mon mari parti l’année dernière pour un monde meilleur, mes enfants que je ne vois que trop peu souvent et dont j’aimerais avoir des nouvelles, au moins par téléphone ou encore mes amies dont la plupart sont parties, elles aussi.

Sept heures. Ça y est, le jour pointe; je vais me lever doucement. De toutes façons, je ne pourrai pas faire autrement avec toutes ces douleurs un peu partout dans mon corps. Mes articulations me font horriblement souffrir le matin et mon équilibre n’est plus ce qu’il était. Et dire que j’étais championne de gymnastique !! Il y a bien longtemps que tout cela est derrière moi. On ne peut pas être et avoir été.

Je vais aller prendre mon café avec ces quelques brioches que ma voisine m’a apporté hier. Manger? A quoi bon; je n’ai personne avec qui partager mes repas. Je n’ai pas vraiment faim, mais mon docteur m’a dit qu’il fallait que je m’alimente un peu plus, sinon je risquais de m’affaiblir. Comme si je ne le savais pas! Il n’a pas pensé que c’était peut-être ce que je veux, au fond. M’affaiblir… et pouvoir rejoindre mon mari.

Il est neuf heures, on sonne à la porte. Je pense que c’est mon infirmière. Elle est ma seule visite de la journée. Je suis contente de la voir.

Bonjour Mme R. – Bonjour Joëlle. – Comment allez-vous aujourd’hui? – Comme d’habitude. Vous savez, j’ai très peu dormi cette nuit. J’avais le petit vélo qui tournait sans arrêt dans ma tête. En plus, j’ai mal aux genoux et à la hanche comme tous les jours. – Je viens justement vous apporter votre traitement. Il va un peu soulager vos douleurs. Vous préférez que je fasse les soins maintenant ou après l’avoir pris? – Je préfère prendre mes médicaments maintenant. – OK. Allons-y. Je vais vous prendre un verre d’eau...

Elle est gentille Joëlle. Elle me connaît depuis longtemps. Elle s’occupait de mon mari avant. Elle m’aide à prendre la douche tous les jours. Il y a six mois, je suis tombée en faisant ma toilette et suis restée toute une journée et une nuit allongée en travers de la douche. Je ne pouvais plus me relever. Si ma voisine n’était pas venue je serais probablement morte. Après tout… peut-être que cela aurait été mieux ainsi? Quand j’y pense, à quoi je sers aujourd’hui? Je ne vois personne, ne parle à personne, ne peux plus sortir et passe mes journées assise à regarder la télé. Heureusement qu’elle est là cette télé. Au fond, elle est ma seule compagnie.

– Voilà Mme R. Je vais continuer ma tournée. – Vous partez déjà Joëlle? C’est dommage. Quand vous êtes là, ça me fait une présence. Je me sens moins seule. – Oui, je comprends. Mais je dois voir les autres patients aussi. Ils m’attendent comme vous m’attendiez tout à l’heure. Et puis on se revoit ce soir. – Oui, vous êtes gentille. Excusez-moi de vous retarder. – Je vous en prie. Allez, à ce soir. – Au revoir Joëlle.

Voilà, elle est partie. Me voilà de nouveau seule. Le temps va être long jusqu’à ce soir. Qu’est-ce que je vais faire maintenant? Je vais regarder la télé en attendant midi.

Il est onze et demi. Le téléphone sonne. J’espère que c’est l’un de mes enfants qui m’appelle. – Allo? – Mme R. ? – Oui – Bonjour, je suis Frédéric de la société Duchmol. Nous faisons une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs possédant une connexion à internet depuis plus de cinq ans en zone dégroupée.  Possédez-vous une box ADSL en haut débit avec connexion wifi ou CPL? – Monsieur, je n’ai pas la moindre idée de ce dont vous me parlez. – Avez-vous internet à la maison, Madame? – C’est quoi internet? – Très bien Mme R.,  je m’excuse de vous avoir dérangé et vous souhaite une bonne journée. Au revoir.

Je suis triste et déçue. Je croyais que c’était mon fils aîné qui m’appelait. Je n’ai pas eu de ses nouvelles depuis longtemps. Peut-être qu’il m’appellera ce soir? Il est très occupé le pauvre. Il travaille beaucoup. Je ne veux pas le déranger. Tiens, je vais profiter d’être debout pour aller préparer mon repas de midi. Je n’ai pas plus faim que ce matin. Faire à manger pour moi toute seule lorsque je n’ai pas faim n’a aucun sens. Tant pis pour ce qu’a dit le docteur, je n’ai pas envie de me faire à manger maintenant; je me rattraperai ce soir… peut-être.

Je vais regarder les informations de une heure. Même si les nouvelles sont toujours mauvaises, j’ai l’impression que le présentateur s’adresse à moi. Je l’aime bien Jean-Pierre Pernaut; il est sympathique.

Il est deux heures. Je vais faire la sieste. Dormir est un bon moyen de ne pas voir le temps passer. Pendant que je dors, je ne m’ennuie pas, je ne pense pas, je n’ai pas mal… et j’espère un peu que ce sera la dernière fois que je m’endors.

La fin d’après-midi est le moment que je préfère dans la journée. Tout s’enchaîne vite jusqu’au soir. Je regarde les jeux sur la trois et prends un thé avec quelques biscuits. Parfois ma voisine vient me rendre visite et nous regardons la télé ensemble. Nous ne parlons pas forcément beaucoup, mais rien que sa présence me réconforte. J’ai le sentiment que je partage quelque chose avec quelqu’un. Cet état d’esprit plus léger dans lequel je suis en fin de journée me donne du courage pour me préparer à manger. Un bol de soupe et un yaourt me suffisent amplement. Puis, vient mon infirmière pour me donner le traitement du soir et m’aider à me préparer pour la nuit.

Elle est  ma dernière visite de la journée.

Il est huit heures. La nuit, toujours aussi inquiétante, tombe de plus en plus tôt. Les quelques heures où je me suis sentie moins seule me semblent déjà loin. J’ai envie d’aller me coucher pour oublier que je suis seule. Et en même temps, j’appréhende de ne pas dormir, de me réveiller en pleine nuit, de penser à mon mari parti l’année dernière, à mes enfants que je ne vois que trop peu souvent et dont j’aimerais avoir des nouvelles, de me sentir vulnérable et seule… désespérément seule.

Pour moi, demain ne sera pas un autre jour. Il sera le même qu’aujourd’hui.

Elevator pitch

Peut-être allez-vous penser que toutes les personnes âgées ne sont pas dans ce cas? Vous avez raison… et heureusement aurais-je envie de dire. Cependant, en regardant les choses sous un autre angle, il se peut aussi que nous ne voyons pas (ou ne voulons pas voir) la condition de certains de nos aînés justement parce qu’ils sont isolés et, de fait, hors de notre environnement visuel.

« La nuit, ce n’est pas parce que nous ne voyons pas le soleil qu’il n’existe plus » 😉

Cette condition nous renvoie aussi à notre propre avenir et nos propres angoisses face à la solitude. Il n’est pas toujours évident de se projeter dans une situation que nous ne souhaitons pas.

L’elevator pitch est une forme de présentation de soi qui consiste à se présenter à un tiers dans un temps aussi bref qu’un voyage en ascenseur. Il est couramment utilisé lors des rencontres de type réseau entre professionnels.

Que vient faire cette image ici?

Simple. Si vous croisez la prochaine fois une personne âgée dans l’ascenseur de votre immeuble ou sur votre palier, ne sous-estimez pas le bonheur que vous lui donnerez en discutant avec elle le temps d’une petite conversation. Il se pourrait bien que vous fussiez la seule personne à qui elle aura parlé dans sa journée. Pour vous ce ne sont que quelques mots, pour elle c’est le nectar de la vie.

A la semaine prochaine.

77 Commentaires to “La solitude des personnes âgées”

  1. Bonjour
    après ce constat évident de la solitude des personnes âgées, mis à part le petit bonjour ou le partage d’un café, il serait sans doute bon de réfléchir à des positionnements nouveaux pour les temps à venir : nouveaux modes de vie, mélange intergénérationnel, autres manières de créer des liens sociaux qui antérieurement existaient sous une forme sociale différentes, comment percevoir l »utile » des personnes agées à des places différentes etc…

    • Bonjour Serge,
      Merci pour ta réponse à laquelle j’adhère sans aucune hésitation.
      A très bientôt

    • bonjour serge
      je t’invite non seulement de regarder mon blog mais se fédérer pour commencer vraiment à réfléchir sur ce que l’on veut vivre dans les temps à venir, les sujets sont inépuisables humanisme, dignité, solitude,solidarité, respect, maltraitance pour nos anciens, le maintien à domicile, le service à la personne, les structures d’accueil….. Qui voudrait vivre ce que l’on nous propose comme structures à l’heure actuelle pour nos parents, nous et nos enfants? nous sommes des milliers à penser et avoir la même réflexion que toi , personne fera bouger les choses à notre place surtout pas ceux qui nous dirigent toutes politiques confondues, imagine si toutes les personnes qui pense comme toi se mobilisent en réfléchissant vraiment pas au conditionnel » il serait sans doute bon de réfléchir » mais « réfléchissons à un meilleur avenir et c’est bon », tu as de très bonnes idées de départ, continuons tous ensemble, a suivre………..
      cordialement
      philippe

      • bonjour Philippe
        Merci pour ta remarque sur l’usage du conditionnel, et ton invitation à une action plus engagée. Tu as créé une association et ton site est très riche ta réflexion est sûrement plus avancée que la mienne. Pour m’insérer dans ce genre de réflexion, j’ai besoin de cibler un peu plus mon action sur une question qui me tient à coeur : comment résoudre les tentions familiales lors de la distribution des héritages, comment les maisons « appropriées » dilapident les biens des personnes pour un prix de journée élevée (c’est légal.. mais dans le cas concret ce qui est légal n’est pas forcément juste). J’ai l’impression d’un vaste chantier, et d’autres ont sans doute avancé sur le sujet, y a- t-il des synthèses des courants actuels

    • bonsoir,

      qu’est ce que l’isolement de la personne agée et le sentiment de solitude selon vous
      je cherche une definition de ces notions et j’arrive pas à les distinguer

      et également pensez vous que les personnes agées qui héberge des maisons de retraites sont elle toucher par le phénomene d’isolement et de solitude
      merci d’avance .

    • Moi aussi je vie beaucoup de solitude j’ai 70 ans j’ai été tres malade dernièrement j’ai eu le support de mon fils que quelque minute j’aurais aimer que ce soit plus long.
      Connaissez vous des endroits où je peu aller pour me distraire
      Moi aussi j’ai que la télévision les journées sont tres longues Je sens que je me renferme de plus en plus

      • Bonjour Lucie
        Il existe des lieux de type clubs ou associations pour vous permettre de rencontrer du monde et partager des activités.
        Sur internet vous pourrez trouver ces espaces de loisirs en tapant comme recherche : « club retraités » ou « association contre l’isolement » ou « club de loisir » avec le nom de votre ville.

        Bonne chance 🙂

      • Bonjour Lucie, je vous ai répondu mais mon message s’efface !
        Ce site ne fonctionne pas convenablement !

        Essayez de me contacter à mon adresse mail ci-dessus, vous aurez peut-être plus de chance pour que ça marche.

        Je souffre de solitude également.
        J’attends votre réponse.
        Eva

        • Bonsoir Eva
          Votre message est bien visible dans les commentaires. Il est à la suite du commentaire de Lucie et du mien.
          A bientôt

        • Bonjour,

          J’aimerai offrir un peu de mon temps à une personne âgée qui habiterait Paris près de la porte Maillot
          Mais je ne sais pas comment faire.

          Mes parents sont âges mais habitent trop loin pour que je puisse m’en occuper .

          Sylvie

      • j’ai répondu hier 5.05.2015 en vous disant que je suis dans le mème cas que vous. Mais mon texte s’est effacé.Je pense donc que ce site ne fonctionne pas bien. J’attends de vos nouvelles à mon adress emai ci-dessus Merci d’avance

  2. Et dire qu’on va tous vieillir un jour… mais on fait exprès de ne pas y penser…
    Stéphanie

    • Bonjour Stéphanie. Je comprends trés bien ce que vous pensez !
      Et je peux vous dire que la vieillesse viens trés vite, trés trés vite…

      Répondre

  3. bonsoir serge
    je ne connais pas ton histoire familiale, en ce qui concerne les tensions d’héritage, mais la lutte pour la protection du patrimoine familial, est permanente et la principale motivation de toutes les associations de défense de la famille de personne résident en institution.ce qui est légal ne doit pas ressembler à du racket
    Il faut savoir que le formulaire que l’on remplie pour être accepter dans une maison de retraite est motivé par l’inventaire des biens familiaux, pas de biens pas de place, qui veut payer entre 1500 et 2000 € par mois pour 20m² qui à les moyens de payer sans vendre le patrimoine, trouve tu logique que nos parents ont achetés leur maison principale sachant qu’elle servirait à payer une maison de retraite, c’était plus pour protéger leur famille. c’est pour cette raison que les personnes agées veulent rester chez eux le plus longtemps possible.
    Non seulement, ces maisons de retraite sont abusives, mais elles maltraitent nos parents physiquement et moralement, les services sont pitoyables, les soins n’en parlons pas, et la bouffe non plus, j’en ais honte que l’on prenne les gens en hotage
    MOn combat est donc de mettre en place une autre façon de vivre sa vieillesse a but social, en protégeant le patrimoine par des structures adaptées à la dépendance à loyer modéré, avec des services extérieur et non pas interne sans rentrer dans les détails, onpeut y arriver pour moins de 1000€ sans compter les aides pouvant être obtenus et le complément de retraite qui peut être fait en louant ou donnant son patrimoine à sa famille
    IL faut comprendre que les groupes financier qui gèrent les maisons de retraite privées sont quotés en bourse, que tout est profit, jusqu’à limiter le temps d’intervention des soins à 10 min par personne si la personne est trop longue pour manger elle ne mange presque rien
    aucun acte ne justifie un tel prix, imagine le chiffre d’affaire d’une maison de 70 lits qui est la moyenne nationnale, moins il ya de lits plus c’est cher, il disent client et non pas résident, donc le combat est principalement là
    les courants actuels, ehpad (maison de retraite traditionnelle publique ou privée), famille d’accueil aussi cher, colocation, chacun va comme il peut,
    Il faut refonder le système, en tous les cas personne veut continuer comme ça
    SINON TOUT EST DANS MON BLOG AVEC LE MAXIMUM DE DETAILS, si tu as une question précise sur un article commente le j y répondrais au plus vite

    cordialement
    philippe

  4. Bonsoir Philippe
    Je pense que j’ai fait dévié le discours de Christophe l’auteur de ce blog qui parlait plus de solitude des personnes âgées et non d’argent, je m’en excuse auprès de Christophe.
    par l’intermédiaire de mon mail on peut continuer l’action.

  5. serge,
    tu as raison en ce qui concerne le sujet de l’article de christophe, qui est aussi important que l’argent, que je combat tout autant le nombre de personnes agées isolées s’accroit et sont de plus en plus jeune à partir de 60 ans des fois moins, les personnes se trouvant isolées par la vie, veuvage, divorce, séparation, enfants délocalisés pour le travail, c’est le cas des soixante huitards qui pour ne pas être isolés ont mis en place un système de colocation genre de mini maison de retraite autogérée en partageant le loyer, nous seront d’après la fondation l’abbé Pierre 4,8 millions de personnes isolées de 60 ans et plus dans moins de dix ans.
    Voila j’ai fait la soudure, et recentré le sujet qui est passionnant, vaste et si important pour notre avenir et ceux de nos enfants afin d’éviter l’exclusion sociale
    mes amitiés à christophe et à tous les blogueurs
    cordialement a tous
    philippe

  6. Je suis une personne âgée de 76 ans, il me semble que tout ce qui concerne
    la personne âgée doit être regardé de près afin qu’elle vive une vie où il y a encore de l’espoir malgré l’âge et les difficultés.
    Actuellement il y a du bénévolat,et c’est important lorsque les familles travaillent et disposent de peu de temps-
    Quelles bonnes idées peuvent être retenues ? parmi le courrier
    Cordialement. Reina.

    • Bonjour et merci Reina de votre témoignage.

      Oui, heureusement qu’il existe des structures qui se préoccupent du bien-être des personnes âgées à domicile. Il est vrai que mon billet était orienté vers les situations où elles sont en perte d’autonomie et « contraintes » de rester chez elles.

      Gageons que l’amélioration de la santé permettent au plus grand nombre de profiter de la vie comme chacun le souhaite.

      A bientôt.

  7. Nous sommes 21h20, je fais une recherche sur le Net pour apprendre sur la solitude des personnes âgées et je tombe sur ce bel article. Ce qui m’a poussé à faire cette recherche, ma rencontre d’aujourd’hui, je me suis fais un nouvel ami. Un vieil homme de 82 ou 92 ans (je n’ai très bien compris son âge) que j’ai aidé aujourd’hui à traverser une rue très achalandée.Ce n’était pas la première fois que je le voyais, ni la seule fois qu’il attirait mon attention, comme s’il dégageait une énergie particulière. Après avoir traversé la rue, je me suis permis de lui suggérer d’être très prudent car les trottoirs sont glissants, surtout après les 30 o 40 cms de neige que nous avons reçu depuis hier. Il m’a dit qu’il serait très attentif et m’a parlé en italien probablement après avoir noté mon accent »bizarre », je lui ai parlé un peu en italien et après lui avoir dit que je suisd’origine colombienne, il m’a parlé dans un espagnol « impeccable ». J’ai été flattée et lui ai demandé où est-ce qu’il avait appris à parler l’espagnol si correctement. Ce fut en France où il a vécu après avoir quitté la Pologne, pays où il est né. Il y a recontré des réfugiés espagnol à l’époque de la guerre espagnole. Mon premier reflexe a été de lui dire, ah! que vous devez avoir des choses interessantes à recontrer. Ce a quoi il a répondu: OUI, MAIS JE N’AI PAS PERSONNE AVEC QUI PARLER. J’ai immédiatement répondu: Vous pouvez parler avec moi! et ses yeux se sont grands ouvert. Avec vous? et j’ai répondu: »Oui, on pourrait peut-être prendre un café ensemble et discuter un peu ». Il m’a dit EN PLEURANT: On dirait que suis dans un rêve, je rêve. Mais certainement que cela me ferai très plaisir de parler avec vous, m’a-t-il dit. Je lui ai laissé mon numéro de téléphone et lui ai dit que l’on pourrait s’appeler pour se voir. Il été ému et nous nous sommes quittés. Deux heures plus tard, à l’heure du souper, j’ai eu son premier appel pour me raconter comment est-ce qu’il été rentré chez lui. Comment ses pieds étaient gélés et ne répondaient plus pour « marcher vite » après avoir passé un petit moment à parlotter avec moi dans un coin de rue. Ce fut un court appel et il a eu la délicatesse de me dire: Je vous laisse aller préparer votre, merci et à bientôt! CA VAUT DE L’OR NOS PERSONNES ÂGÉES. Bientôt, je prendrait le temps d’avoir une première rencontre avec lui, qui en pasant a perdu sa femme après 60 ans de mariage. Je me suis fait un nouvel ami, aujourd’hui! Après avoir lu votre article, je suis certaine que je pourrais lui apporter beaucoup. Merci!

    • Merci Beatriz pour ce beau et touchant témoignage. Gageons que ce que vous apporterez à cet homme sera dur pur bonheur.
      A bientôt

  8. Je suis également infirmière à domicile et suis confrontée au cruel problème de la solitude des personnes âgées!
    Je débute une licence professionnelle option gérontologie et je souhaite faire mon rapport de licence sur ce thème!
    J’ai bien l’intention de faire déboucher mon travail de réflexion sur un projet concret!
    Si vous avez des commentaires susceptibles de me soutenir,des expériences à partager ou des articles à me conseiller,d’avance je vous en remercie.
    A bientôt

    • Bonjour Régine,
      Merci pour votre commentaire et bravo pour votre engagement sur le sujet de la solitude. J’espère que le projet dont vous serez à l’origine aura un bel écho dans notre pays (voire plus…).

      Avez-vous pensé à vous rapprocher des premiers auteurs des commentaires de cet article, Philippe Lefebvre et Serge Blanchard ? Il semblerait qu’ils soient très impliqués sur ce thème.
      En cliquant sur leur nom, vous serez dirigez vers leur site ou blog.
      A bientôt

  9. Qui a écrit ce texte? …

  10. Bonjour, je cherche à me renseigner sur ce qui existe comme service aux personnes en terme de maintien à domicile, non pas matériel, mais « moral ».
    C’est ainsi que je se suis arrivée sur votre page.
    La solitude que vous décrivez est effectivement celle que j’imagine.
    Je suis en phase de recherche, réflexion, dans l’idée de créer mon activité dans ce domaine.
    « Vivre et faire vivre »
    « lutter contre la solitude l’ennui et le chomage »
    J’ai ces deux idées en tête, je m’explique :
    Je pense que la personne âgée seule chez elle, « vit » au sens physique et matériel, mais que socialement, affectivement, humainement…la question se pose.
    la SOLITUDE l’ENNUI et l’inutilité sociale je me suis dit qu’ils touchent aussi les personnes en situation de CHOMAGE.
    Alors je suis sur cette piste de réflexion.
    Je me dis que ce serait un service intéressant à développer pour les personnes âgées : les écouter, les découvrir, identifier des centres d’intérêts actuels ou passés, des rêves abandonnés, mettre en place des activités, contacts, apprentissages qui reviennent avec une fréquence donnée (1 fois par semaine…), valoriser le tout avec un objectif à long terme.
    L’idée c’est que la personne fasse quelquechose qui l’occupe et lui plaise, et de rétablir de la communication interpersonnelle dans sa vie.
    C’est là que je pense à « Vivre », une personne âgée qui ne s’ennuie plus.
    Et ce vivre passera probablement par une tierce personne, créera de l’emploi, de l’activité. En ce sens le service rendu à la personne âgée « Fera vivre », peut-être un chômeur.

    Exemple : quelqu’un qui rêvait d’apprendre la musique… Réfléchir sur la possibilité d’apprendre un instrument…La rapprocher des bibliothèques…Découvrir la vie de certains musiciens, leur viellesse…leur lieu de vie, leur pays…Lire une biograhie…Organiser avec plusieurs personnes une discussion sur cette biographie…Prévoir une surprise lors d’un repas d’anniversaire : jouer devant ses petits enfants au bout d’un an d’apprentissage de l’instrument… Prévoir d’aller à un concert (calme)…
    Ca serait vraiment du cas pas cas, selon les attentes de chacun.
    Qu’en pensez-vous?
    J’ai 42 ans, bac scientifique, diplôme de psychologue du travail, diplôme de responsable logistique.
    dans l’attente de vous lire

    Sophie

    • bonjour sophie,
      ce que vous dites dans vos écrits est très intéressant, la partie psychologie des personnes âgées est très complexe elles sont larguées avec ce monde moderne, j’aimerais réunir des gens pour monter des projets pour le mieux vieillir, cela fait quatre ans que je travaille dans ce domaine, votre façon de voir pourrait très bien se greffer, des groupes de paroles peuvent se mettre en place pour concrétiser des projets, dans quelle région êtes vous, moi je suis dans le sud près de montpellier, peut on rentrer en contact?
      philippe

      • Bonjour, je suis en Bretagne
        Sophie

        • bonjour sophie
          pouvez vous me contacter via mon blog afin d’avoir vos coordonnées merci
          cordialement
          philippe

  11. je suis très content de l’effet que ce petit texte produit.

    S’il peut contribuer, de quelque manière que ce soit, à créer des synergies entre des personnes ayant un but commun, l’objectif sera atteint.

    Merci à tous pour ces partages riches à tout point de vue.

  12. Ce n’est pas nous qui nous enfermons dans la solitude, mais les autres qui nous y enferme. Quand vous êtes en couple, les gens vous côtois et vous invite, mais dès que vous vous retrouver seule, après un divorce ou un deuil, les gens commencent à vous ignorer, vous laissant seule avec votre solitude. La solitude nous fait vieillir plus vite que le temps !! Elle nous ronge à l’intérieur et nous fait descendre aux enfers, alors qu’on aurait mieux aimé se promener dans le jardin du au Paradis.

  13. bonjour coeurdepoemes

    nous sommes des millions comme vous en France, c’est pour cela qu’il faut reforger notre avenir avec un mot que tout le monde connait mais n’applique pas LA SOLIDARITE, si tous les gens seuls(es) se réunissent nous pouvons refaire une société active, pour cela il faut que vous gardiez le moral et nous rejoindre pour redevenir actrice de votre avenir et non le subir, je suis dans le sud de la France et j’essaye de construire quelque chose sur ce phénomène de solitude j’ai pris contact avec Sophie la précedente interlocutrice elle est en Bretagne qu’importe internet fait des miracles elle a beaucoup de compétences je pense que l’on peut travailler ensemble, hier j’ai créé un groupe de discussions sur google groupes, vous pouvez également nous rejoindre via mon blog en cliquant sur mon nom sur ce blog (merci Christophe) et y laisser vos coordonnées je vous recontacte de suite après, vous n’êtes déjà plus seule que votre coeur de poèmes écrive les plus belles pages de votre avenir
    cordialement
    philippe

  14. L’éclatement des familles – sauf exception – est l’une des causes essentielles de la solitude des personnes agées. L’individualisme devenu un très important mode de vie pour les générations actives, les
    coupe – plus ou moins – de leurs ascendants, l’individualisme accouplé son corollaire : l’égoisme, cette distance prise par le regard, par la pensée, entre soi et les autres. Mais pas tous les autres! C’est pour eux
    le temps des réseaux, des copains, des micro-communautés déferlantes en cette époque-çi. Il reste alors très peu de temps pour retrouver la famille (à moins que certains de ses membres en fassent partie!)
    Mais pas les parents. On ne se rencontre plus souvent de manière inter-générationnelle, les générations ne vivent plus à proximité. Ceci est essentiellement vrai pour les grandes villes.
    Et la personne agée se retrouve seule. Elle a perdu dans la mort nombre de ses relations d’antan. Elle n’est plus mariée ou elle est veuve.Le voisinage est inexistant (sauf dans les petites villes ou villages)
    Elle est hantée par les disparitions, les chagrins… Ses seules chances changeant la donne : avoir eu des frères ou soeurs encore vivants et PRESENTS, avoir eu plusieurs enfants dont par ex. une fille (ça s’éloigne
    généralement moins) qui aient des enfants affectionnés à leur grand mère (cela existe). Bref qu’elle ait encore une part de la tribu familiale; un autre élément favorable est d’avoir gardé tard une santé qui permet de sortir. Si, en plus, elle a des gouts intellectuels ou artistiques, elle peut se propulser à des conférences, des débats, des concerts, des expositions (il ne faut pas avoir peur alors de sortir seule). Sinon, si rien de tout
    cela existe) la solitude s’installe et peut devenir intolérable. Il reste bien sur la lecture mais il faut l’aimer et elle ne suffit pas. L’homme est un etre de langage = de communication. Si les autres ne peuvent ou ne veulent plus venir vers vous, il faut pouvoir garder la force de continuer, par des activités extérieures, à aller vers les autres. Tant que c’est possible, la personne agée peut tenir. Mais si la santé s’en va et si « les autres » ne viennent plus lui donner leur chaleur humaine….L’éclatement des familles, j’y reviens, est, dans ce XXI° siècle, le plus grave des dégats. Et c’est rédhibitoire. Alors ???

    • Merci Anne pour ce témoignage au ton très juste et pertinent.

      J’ai en effet pu constater combien la perte ne serait-ce que d’un degré d’autonomie (notamment au niveau locomoteur) peut conduire rapidement la personne âgée à se retrouver isolée.

      Si ses connaissances ne se déplacent plus pour la voir (pour x et y raisons), la solitude ressenti s’installe et entraîne une baisse de moral significative.

      Je pense que les services qui commencent à voir le jour en terme de transport particulier réservé aux personnes âgées à mobilité réduite, méritent d’être plus répandus.

    • alors???? vous dites, les constats et les causes on les connait depuis quelques années seulement on fait l’autruche et cela ne va pas aller en s’améliorant avec les retraites qui vont disparaître
      alors vous dites!!!!! je fédère le plus de monde possible pour y remédier et c’est maintenant qu’il faut agir dans cinq ans se sera trop tard vaut mieux prévenir que guérir, plus on sera pour travailler sur ce sujet plus on trouvera des solutions pérennes « voir mon blog et mon forum sur g+ » notre avenir en dépend et celui de nos enfants
      cordialement

  15. la solitude en milieu libérale sera mon sujet de Tfe cette année, je pense que je vais vous embêter regulierement vu le niveau de ce blog 🙂
    a tres bientot

    • Merci de votre retour très encourageant Denis. Je serais heureux de contribuer à votre tfe.
      A bientôt.

  16. Suis l objet de vos interrogations 81 ans j enrage de ne pouvoir être utile à quiconque aux anciens , quant aux miens ils n ont plus besoin de mes services(. Garde de ma petite fille pendant vacances scolaires de 9 mois à 19 ans) et leur famille devient de plus en plus clanique- famille indifférente aux autres et même agressive-beaucoup de paraître peu de sentiments vrais menant au harcèlement de la personne âgée méme si elle est en pleine forme et, autonome car – ils sont devenus LÉGALEMENT 0bliges a l assistance familiale . Ils reflétant bien l ensemble de notre civilisation actuelle – nous les anciens sommes écœures par l information la politique etc d’oû l’ennui et le gavage médiatique en fond sonore- la multiplication des aides a domicile n est pas uNe solution – affinités pas toujours au rendez- vous -?coùt car nous sommes tjrs « épargnants  » pour nos petits enfants futurs/// internet =des réponses à quelques questions, mais que de labeurs parfois pour sortir fact,ure EDF ou imprimer une photo- je cherche depuis 2 ans des cours d’ informatique – pris 1 h 50e opérateur a manipulé ma tablette comme un jeu vidéo et n ai rien vu ni retenu charabia d informaticien – les clubs locaux sont ennuyeux et chers – alors comment t’enter de vivre ????

    • Merci pour ce partage très touchant Mode. Je vois que le quotidien n’est pas toujours facile. En même temps, je vois aussi que vous avez beaucoup de ressources en vous qui vous permettent de vous intéresser à de nombreuses choses (l’utilisation d’une tablette pour rédiger ce commentaire le montre bien). Ce n’est pas donné à tout le monde…
      Peut-être que ces mêmes ressources vous permettront de trouver des solutions pour sortir de votre isolement ?

  17. Vous avez raison la solitude engendre le déclin de la personne âgée à domicile comme en structure. Il faut espérer que les associations d’aide à domicile profitent du financement par l’APA et par la personne âgée elle même pour renforcer les services lui permettant à avoir une vie sociale.

  18. Bonjour Christophe,

    On voit que votre expérience d’infirmier vous a aidé à développer une grande compréhension des personnes âgées, car il est vrai que la solitude est le principal facteur de malêtre arrivé à un certain âge.
    Moi-même infirmier je le constate au jour le jour, c’est pourquoi j’ai aussi décidé de changer de « voie » après 13 années passées au chevet des malades, en créant une boutique qui propose des astuces pour faciliter la vie quotidienne des personnes âgées. C’est sûrement un bon moyen pour lutter contre la solitude que d’apporter des solutions aux seniors leur permettant de communiquer plus facilement, se déplacer en toute sécurité, car cela leur permet de se « réouvrir » vers le monde extérieur.
    Encore faut-il que chacun d’entre nous fasse preuve de moins d’égoïsme en prêtant plus d’attention aux personnes âgées qui nous entourent.

    Merci et à bientôt.

    • Merci de votre partage Julien
      J’ai visité votre site et je le trouve parfaitement adapté aux besoins des personnes âgées à domicile.
      A bientôt
      Christophe

  19. Bonjour,
    J’aime beaucoup l’image. Pouvez vous me dire de quel auteur elle est?
    Merci

  20. Bonjour,
    Cela m’a fait du bien de vous lire car je me sens moins coupable d’être seule. Je suis seule depuis 12 ans. On se pose des questions « qu’est ce que j’ai fait » pour ne plus voir ma famille…?
    Je suis invalide à 95% par accident;
    J’avais deux fils : l’un m’a dit que j’avais fait ma vie à 55 ans et que je devais vendre ma maison pour leur donner l’argent car c’était à eux de vivre maintenant. Le second m’a dit qu’il m’aimait mais qu’il préférait pactiser avec le diable car au moins il aurait quelque chose… Je ne les ai jamais revus.
    J’ai du me tromper quelque part car combien je les aimais et les aime encore. J’en ai fait des égoïstes.
    Je vis en milieu rural où je n’ai pas grand chose pour m’épanouir. Les associations rares sont souvent le soir et je ne peux pas sortir. Combien j’aimerais partager avec des gens de mon âge!

    J’étais une personne qui tendait toujours la main aux autres. Aujourd’hui, personne ne m’a tendu la main.
    Après vous avoir lu, je vais penser un peu à moi. Je suis inscrite sur des sites de rencontre amitié mais cela ne donne pas grand chose à part des propositions de jeunes femmes nues qui vous proposent leur nudité .Est- ce que je reverrai « un humain » qui exprime de la joie, de l’enthousiasme??
    Ma génération a connu le plein emploi mais notre vieillesse est bien triste : les gens sont devenus des « morts vivants ».

    • Merci pour votre témoignage touchant.

      De votre message, je retiens une chose qui me semble être l’amorce d’un renouveau : « …, je vais penser un peu à moi. »

      Je vous encourage en ce sens et vous souhaite le meilleur.

    • Bonsoir, j’ai 69 ans, suis seule aussi. Mes 2 enfants m’ont oubliée, car je ne leur ai pas donné mon salaire de maman seule comme argent de poche lorsque je travaillais encore. J’ai la chance d être en bonne santé et de ne manquer de rien. Mais je n’ai pas le principal : une vie un peu sociale ou amicale. plus de famille, et des amies parties. La TV et mon adorable chien. Je discute avec d’autres personnes lors de nos promenades, c’est tout. Cette solitude est terrible car venue d un seul coup, le jour de mon départ en retraite. C’est difficile d’avoir beaucoup de compagnie pendant 10 h par jour, et d’un seul coup : rien.
      J’ai essayé des clubs, des petits voyages, etc, mais on vit dans un monde vraiment curieux. Les gens parlent beaucoup d eux, mais se fichent de ce que vous leur dites. Vous êtes vieux, donc inutiles, sans intérêt, parfois j ai l impression d être transparente ou invisible. Je n espère qu’une seule chose : ne pas disparaître avant mon chien, ce serait horrible, cela me rend anxieuse, je fais attention à ne pas me faire mal ni tomber, pour lui. Je dois être en forme pour lui, il a 9 ans, je l’ai cherché à la spa dès que j’ai arrêté de travailler. C’est mon compagnon fidèle. Pourtant j’aimerais aider une maman qui s’en voit avec ses enfants, pour les garder de temps en temps, ou bien pour le soutien scolaire ou autre. Mais les gens n’ont pas confiance. C’est triste, mais je vais essayer de m’en sortir, comment ? je n’en sais rien….

      • Bonjour Herbefolle
        Merci pour votre témoignage très touchant.

        Le passage délicat à la vie de retraitée est en effet difficile quand la vie sociale était bien remplie jusque-là.

        Je vous encourage à continuer vos recherches pour retrouver une vie sociale épanouie. Exploitez le web au maximum; il regorge de ressources liées aux activités dont vous parlez : soutien scolaire, grand-parents de soutien, etc.

        Je vous souhaite le meilleur

        • Merci de m’avoir répondu. Est-ce pareil pour les hommes, il est vrai qu’ils ne se plaignent pas trop….

          • Oui. J’ai eu des patients âgés hommes qui ont le même ressenti de solitude que les femmes. Et je pense qu’il s’agit plus d’un partage de sentiment que d’une plainte 😉

      • Bonjour Herbefolle,
        Je suis très touchée par votre présentation émouvante, je sens une belle personne, je serais ravie de correspondre avec vous.
        Je vais avoir 64 ans en septembre, je ne suis ni mère ni grand-mère, je n’ai jamais été seule, j’ai eu une vie plutôt agréable, mais ces dernières années j’ai perdu tous les membres de ma famille, ma mère et mes 3 frères, ma cousine, des amis(ies), et d’autres que je ne vois plus. Je me retrouve seule, retraitée dans la région parisienne, je souffre pour la première fois de solitude et certains jours c’est très pesant et pénible, c’est pas tant les contacts que les échanges qui me manquent. Heureusement j’aime la photographie et les balades et sur PARIS il y a de quoi faire ! – J’aimerais échanger et partager avec vous mon vécu, passé et présent, j’aime écrire, ce serait avec plaisir.
        Bonne journée.
        Bien cordialement.

        • Bonjour Jocelyne, comme quoi lorsqu’on jette une bouteille à la mer, quelqu’un la trouve. Je serais heureuse de correspondre avec vous, j’habite Lyon, et moi aussi j’adore écrire. A vous lire, très bonne journée.

          • Bonsoir Herbefolle,

            J’ai demandé au responsable de ce blog Ch. PEIFFER, de vous transmettre l’adresse de ma messagerie personnelle, j’espère que ce sera fait rapidement afin que nous puissions échanger ensemble.
            Je vous souhaite une agréable soirée.

            Bien cordialement.

  21. Je vies de la solitude mais un peu par choix je ne me sens pas abandonné j’ai 3 enfants 6 petits mais je ne m’impose pas du tout ils ont leurs vies a vivre et moi je continue la mienne ils s’occupe tous très bien de moi mais je mets l’adage(vivre et laisser vivre)en pratique j’aimerais connaître un groupe de personnes(hommes femmes) qui se rencontrent pour jouer de la musique jouer aux cartes ou discuter prendre un café rire et raconter des histoire je vais avoir 70ans dans(une semaine)pour moi l’âge n’a jamais eu d’importance j’aimerais m’amuser voir la vie en riant Pouvez vous me dire si un genre de group existe Merci

    • Merci de votre commentaire Mimi Morrissette.
      Peut-être connaissez-vous les groupes OVS ?
      Il s’agit d’un site (http://www.onvasortir.com/) dont les membres organisent toutes sortes d’activités dans beaucoup de régions de France.
      A bientôt

  22. Cet article représente bien le quotidien des personnes âgées, le problème c’est qu’on ne se rend pas compte ! Il suffit d’un simple cout de téléphone ou d’une petite visite pour leur donner de la satisfaction

  23. Bonsoir,
    je découvre votre site et vous suis très reconnaissante de votre empathie vis-à-vis des personnes âgées vivant dans la solitude. Je suis retraitée depuis un an et on m’a déjà fait comprendre que je n’étais plus utile pour la société. Par ailleurs, je me reconnais dans un témoignage puisque j’ai été abandonnée par mes 2 enfants pour qui j’ai vécu toute ma vie et qui me privent, par ailleurs, de mes petits-enfants. Qu’est devenue notre Société et ses valeurs ? respect, honnêteté, sollicitude… Après avoir réfléchi, vu par ailleurs ma santé défaillante déjà, j’ai choisi la solution du repli : solitude, promenade avec ma chienne avec des dialogues ponctuels et anodins bien sympathiques et retour sans un mot dans mon petit appartement dont j’ai le continuel souci de pouvoir payer le loyer puisqu' »on » m’a pris entre-autre la maison que j’ai largement contribué à payer. Vieille(j’ai 62 ans), il faut devenir des fantômes pour ne pas déranger, se taire et subir. Vivement la fin.
    Pour terminer, je vous renouvelle mes remerciements pour votre blog qui m’a touchée profondément. Il existe encore de bonnes personnes.
    Bien cordialement,
    Une Mère et Grand’Mère qui souffre,

    • Bonsoir Yvette, en vous lisant je me dis que moi aussi, j’ai choisi une situation de repli, et pourtant ce n est pas dans ma nature. (je suis née dans un camp de concentration !). Je repense souvent à ma grand mère, veuve, qui vivait dans une petite fermette sans animaux sauf des chats. Pas de TV, même pas un canapé, seulement la radio. Elle se couchait dès que le jour tombait, et me disait souvent, qu’elles sont longues les journées ! Ses enfants venaient une fois pas an lui rendre visite. Finalement, je crois que les choses n’ont pas tellement changé, mais maintenant cette solitude dure plus longtemps… Bonne soirée. Une mère et une Grand’mère qui pense beaucoup !

  24. Bonjour,

    Ma maman est veuve depuis 5 ans et a 77 ans , mais dieu merci, pour l’instant elle est autonome, en bonne santé physique et psychique. Nous sommes séparées géographiquement par 200 km, aussi les coups de fil sont journaliers et les visites aussi régulières que possibles ainsi que les séjours chez moi.Je suis l’ainée d’un frère et d’une soeur et comme bien souvent dans les familles, les griefs et les reproches de mon frère et ma soeur envers leur mère est monnaie courrante se traduisant par la mise à l’écart, ne sachant pas communiquer autrement et tout mettre à plat si nécessaire. Ils sont géographiquement trés trés proches d’elle, mais n’en n’ont cure.C’est le raisonnement primaire de la « punission ».S’ils savaient les dégats que cela causent, ils seraient plus emphatiques envers leur  » maman ». Encore faut-il qu’ils aient conscience d’en avoir une. Mais le pire dans toute cette histoire, c’est celle de ma soeur qui est « aide à domicile » chez les personnes agées de son quartier, et qu’elle s’émeut bien plus pour eux que pour sa propre mère qui souffre en silence et qui par  » fierté » ne se plaindra jamais. Je suis sa seule confidente et je sais sa douleur. Elle refuse que je fasse un débriefing avec eux, connaissant mon caractère intègre et droit.Un jour cependant, la colère m’y amènera. Je ne forcerai pas leurs sentiments mais je compte bien leurs ouvrir trés trés grand les yeux.

    • Bonjour Noelle, Je ne voudrais pas être pessimiste, mais les choses ne peuvent pas changer d’un seul coup suite à une « mise à plat ». Leur ouvrir les yeux ? croyez moi, ce sera dur, et vous et votre mère souffrirez encore….. Vivez pour vous même et votre mère, et ne dépensez pas votre énergie pour des ingrats. J’en ai fait l ‘expérience aussi, et les choses, après grosses disputes… etc…. sont revenues comme avant, c’est à dire, dans la « punition », et le rejet. Il faut en prendre son parti, et regarder devant, et profiter encore des bonnes années, sans être rongé par la méchanceté des autres. Amicalement.

  25. Bonjour,

    Merci pour ce bel article, malheureusement beaucoup trop d’actualité!

    C’est un constat que j’ai également pu faire et qui m’a amenée à créer mon entreprise d’Ateliers de Cuisine qui font du Bien (Cuisinez vos 6 Sens), des ateliers pour apprendre et réapprendre, pour rencontrer, pour partager et pour passer un vrai moment de convivialité, en concoctant des petits plats simples et savoureux.
    Mon objectif est d’aider le participant à regagner en capacités motrices et mentales, voire relationnelles, par la Cuisine… la Cuisine au service de la Vie!

    Chers grands-parents, vous nous êtes utiles, vous êtes nos racines, soyez en persuadés!

  26. Malheureusement beaucoup de personnes sont dans ce cas, mais il y a tout de même des associations qui je pense changeront les choses d’ici quelques années, il faut rester optimiste. Il faudrait vraiment réfléchir à des solutions permettant de mettre les gens en contact tout simplement.

  27. Je suis médecin chirurgien en algérie mais mes diplômes ne sont pas
    reconnus en france j’ai dû passer le Diplôme d’état d’infirmière (il n’y
    a pas de sous métier,surtout que je reste dans le même milieu car j’ai toujours envie d’aider mon prochain)j’ai travaillé en tant que salariée
    mais c’est uniquement technique et trop de patients.Pas le temps de
    passer un petit moment et discuter de tas de choses avec chacun.C’est
    pour ça que j’ai choisi le libéral et à « mon compte ». je ne cherche pas
    le gain d’argent (il faut un peu pour vivre descemment)ni de CA .Dans ma culture on vénère la personne âgée et c’est pour ça que je veut faire des gardes de nuit avec nos ainés pour que l’on puisse échanger
    nos idées et j’ai beaucoup à apprendre d’eux . j’ai une maman de 91 ans en Algérie , je vais la voir très souvent et si vous savez quel joie et quel bonheur de l’écouter raconter sa vie avec tous ses aléas
    Elle a toute sa tête et autonome et quel plaisir de savourer ses plats.Mon « feu » pére et elle nous ont toujours appris la valeur de l’argent , la tolérance,se contenter du peu et penser aux plus pauvres?

  28. s’il vous plait répondez moi . je me suis décarcassée pour mes deux
    enfants jour et nuit . maintenant ils sont diplômés et travaillent.
    maintenant, en tant qu’infirmière libérale , je gère mon temps et la nuit j’ai du temps à donner aux autres ,surtout les personnes âgées
    et qui sont seules (car la solitude c’est ce qu’il y a le plus pire
    dans ce « bas monde »
    JE VEUX AIDER MON PROCHAIN ,alors donnez moi cette possibilité ou alors
    une ficelle , une astuce , que sais-je moi?

  29. Bonjour,

    Je suis étudiante en formation d’assistante sociale. J’effectue mon travail d’initiation à la recherche sur l’isolement et la solitude des personnes âgées.
    Je recherche des personnes âgées se sentant seuls afin d’avoir un terrain d’enquête assez important.
    Pouvez vous me conseillez ?

    De plus, je recherche des ouvrages sociologiques de préférence sur ce sujet.

    Pouvez vous m’aidez ?
    Cordialement
    JP

  30. Bonjour, je suis en formation au Diplôme d’Etat de Conseillère en économie sociale et familiale. comme Julie P ci dessus j’effectue mon mémoire d’initiation de recherche sur le thème de la solitude et de l’isolement de la personne âgée et ses répercussions sur les risques de perte d’autonomie. Je recherche des témoignages de personnes isolées, de professionnels et des références d’ouvrage. Merci

    • Hello je te donne le lien de mon  » Journal d’isolement  » L’homme qui était oublié « , ça pourrait peut être t’intéresser ? J’y raconte au jour le jour ma solitude, l’oubli, l’abandon, l’isolement ressentis.

  31. Merci de vos réponses. Quant à Julie P souhaitez vous qu’on échange sur le sujet ?

  32. Merci pour cet article très interessant, et également pour les commentaires qui s’y réfèrent.

    Il s’agit d’un véritable problème de société, qu’il est impératif de prendre en main.

  33. Je vais avoir 70 ans – mes 2 enfants sont installés et je sens qu’ils sont moins proches de moi – Je trouve ça un peu « normal » car entre 35 et 45 ans on est au plein de la vie, comme je l’ai été. J’ai bcp travaillé. Alors je me retrouve sans but – je me suis bcp trop donnée à mon travail où j’avais des relations intellectuelles, alors que je n’ai pas un gros niveau du tout. Maintenant c’est le vide. Mes nouvelles relations ne me conviennent pas. Avec eux je n’apprends rien. Alors je préfère rester chez moi. je n’aime pas les trucs associatifs, mais pdt 1 an j’ai aidé un couple de voisins âgés, ça me plaisait. Ils sont partis en Maison de retraite. Je sens que je n’ai plus envie de rien faire, j’ai même pris une femme de ménage. Ca ne me ressemble pas. Si quelqu’un peut me parler peut-être que ça me ferait du bien. Grand Merci. Liliane

    • Bonsoir Liliane, je suis exactement dans le même cas que vous, je vais avoir 70 ans le 18 prochain; Je suis archi seule, je me suis aussi beaucoup investie dans mon travail. J’ai élevé deux enfants seule, je ne vois plus personne. Vous habitez où ? Je vis à Lyon, et j’aimerais correspondre avec vous.

  34. salut moi j adore les personnes agée

  35. Je te laisse le lien de mon blog, qui est tout à fait dans le sujet traité ici ! merci !
    http://boopa.eklablog.com/25-avril-2015-a117435730

  36. Excellent article !

  37. Bonjour à tous
    En raison d’un trop grand nombre de spams venant polluer cet article, je me vois contraint d’en fermer les commentaires.
    Désolé.
    Christophe

  38. Voici un article intéressant sur le sujet de l’isolement de la personne âgée : http://sain-et-naturel.com/vieille-dame-seule.html

Mes publications

La page facebook

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

 

Les besoins humains

EN BONUS...

- Les derniers articles du blog

- Des conseils sur les relations        humaines

- Des offres promotionnelles

Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam

Témoignages

Ce que j’ai apprécié dans cet accompagnement est le questionnement, l’écoute bienveillante et la reformulation qui m’ont permis de prendre... Lire la suite

Jean - En transition professionnelle

5.0
2016-11-08T11:03:52+00:00

Jean - En transition professionnelle

Ce que j’ai apprécié dans cet accompagnement est le questionnement, l’écoute bienveillante et la reformulation qui m’ont permis de prendre conscience de certains de mes fonctionnements et de me reconnecter à des émotions liées à des situations anciennes que je pensais avoir évacuées . J’ai particulièrement apprécié la séance que nous avons réalisée à l’étang de Fontmerle dans un cade nature et qui m’a permis d’évacuer beaucoup de colère.
Le coaching m'a apporté plus d'aisance dans mes entretiens; savoir mieux me positionner par rapport à mes collaboratrices et améliorer... Lire la suite

Sandra - Dirigeante (secteur esthétique)

5.0
2016-11-08T11:06:26+00:00

Sandra - Dirigeante (secteur esthétique)

Le coaching m'a apporté plus d'aisance dans mes entretiens; savoir mieux me positionner par rapport à mes collaboratrices et améliorer ma communication avec elles. Je ressens moins d'hésitation pour prendre une décision. J'ai pu enlever les freins qui m’empêchaient d'avancer sur un projet. Ce que j'ai aimé c'est être seule avec l'intervenant (donc, on ne s'occupe que de mon cas); avoir un échange de dialogue; le fait qu'on puisse rappeler après la séance. Tout cela pour dire que cela m'a beaucoup apporté dans mon rôle de chef d'entreprise et cela m'a poussé à avancer sur mon projet de formation que j'aurais laissé tomber sans ton intervention.
Le coaching m'a ré-appris à connaitre les choses qui sont importantes dans ma vie. (Re)mettre chaque chose à sa place... Lire la suite

Laurence - Secrétaire de direction (secteur bâtiment)

5.0
2016-11-08T11:14:51+00:00

Laurence - Secrétaire de direction (secteur bâtiment)

Le coaching m'a ré-appris à connaitre les choses qui sont importantes dans ma vie. (Re)mettre chaque chose à sa place et réévaluez les priorités. J'ai retrouvé confiance en moi, en mes connaissances et en mes capacités professionnelles. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans cette méthode, c'est la douceur. Il n'y a pas de forcing, de "violence" pour atteindre un résultat. Tout se fait naturellement avec sérénité.
Une gratitude immense pour ce temps hors norme d'un stage connecté au vivant, NOUS avons vu se révéler et se... Lire la suite

Colombe - Participante atelier des 4 Héros - le Chevalier (Canada)

5.0
2016-11-19T20:32:11+00:00

Colombe - Participante atelier des 4 Héros - le Chevalier (Canada)

Une gratitude immense pour ce temps hors norme d'un stage connecté au vivant, NOUS avons vu se révéler et se réveiller de magnifiques polarités portées au rassemblement du plein potentiel chez chacune de nos chevalières! MeRci à Xavier Van Dieren, Carole, Marie Helene et à mon amie Lili ! Ce fut magnifique de venir à Val David. Je repars légère et chargée !
Le Coaching m’a apporté les réponses à mes questions pour une meilleure analyse et compréhension de moi même, une remise... Lire la suite

Davis - Directeur (secteur finance)

5.0
2016-11-08T11:09:16+00:00

Davis - Directeur (secteur finance)

Le Coaching m’a apporté les réponses à mes questions pour une meilleure analyse et compréhension de moi même, une remise en question personnelle, et des techniques me permettant d’améliorer mon mental au quotidien. Ce que j’ai aimé dans cet accompagnement était la qualité de l’écoute de Christophe, ses compétences professionnelles et sa bonne humeur positive et contagieuse.
Quelle magnifique expérience! J'ai eu la chance d'assister aux ateliers de développement personnel du coach : Christophe Peiffer avec la méthode... Lire la suite

Christel - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

5.0
2016-11-08T11:22:40+00:00

Christel - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

Quelle magnifique expérience! J'ai eu la chance d'assister aux ateliers de développement personnel du coach : Christophe Peiffer avec la méthode du " héros intérieur". Etre enfin à l'écoute de son intuition, de son talent et de sa créativité ...OSER faire ce que l'on n'a jamais oser faire ... Et se donner les moyens de réaliser son rêve !  Une méthode pour passer à l'action et prendre sa vie en main et mettre enfin son talent au service de son projet professionnel
Prendre le temps pour laisser prendre forme à un rêve et réaliser qu’il est possible de lui donner vie

Ariane - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

5.0
2016-11-19T15:06:33+00:00

Ariane - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

Prendre le temps pour laisser prendre forme à un rêve et réaliser qu’il est possible de lui donner vie
Ce que j'ai apprécié dans la méthode de coaching, c'est le réel accompagnement que j'ai pu ressentir tout au long... Lire la suite

Vincent - Vétérinaire (secteur santé animale)

5.0
2016-11-08T11:18:19+00:00

Vincent - Vétérinaire (secteur santé animale)

Ce que j'ai apprécié dans la méthode de coaching, c'est le réel accompagnement que j'ai pu ressentir tout au long des différentes séances et la progression pas à pas dans l'objectif fixé. De plus, le sentiment de sécurité et de confiance que j'ai pu ressentir avec le coach m'a permis de prendre conscience de mes ressources.
Ce stage a confirmé mon choix de changer d'orientation professionnelle. J'ai gagné en confiance en moi et en certitude dans... Lire la suite

Eve - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

5.0
2016-11-08T11:25:22+00:00

Eve - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

Ce stage a confirmé mon choix de changer d'orientation professionnelle. J'ai gagné en confiance en moi et en certitude dans mes prises de décisions. Maintenant je sais exactement où je vais aller et comment y arriver. Je souhaite remercier Christophe pour sa gentillesse, son implication, et sa bienveillance tout au long de ces ateliers. Et je souhaite également remercier le reste de mon équipe car c'est aussi grâce à eux si aujourd'hui je sais dans quel direction je dois aller. A travers les histoires des autres on arrive à donner de la lumière à nos propres vies. Merci encore pour ces belles rencontres.
Après une première séance qui a permis de définir quels étaient les points sur lesquels je voulais travailler, et leurs... Lire la suite

Paméla - Consultante (secteur finance)

5.0
2016-11-08T11:16:33+00:00

Paméla - Consultante (secteur finance)

Après une première séance qui a permis de définir quels étaient les points sur lesquels je voulais travailler, et leurs limites, le coaching professionnel m’a permis à travers des exercices pratiques d’appréhender avec plus de facilité des situations conflictuelles. J’adopte une attitude plus positive lors de mes entretiens et j’adapte mon comportement à mon interlocuteur, le dialogue est ainsi plus fluide et constructif. Désormais, je maîtrise mon discours avec davantage de conviction et de confiance en moi. Au fil des séances, le coach a su me mettre à l’aise et en confiance afin de mettre l’accent sur les points à renforcer.
Ce qui m'a intéressé dans cet accompagnement, c'est le principe du questionnement (fait par le coach) qui m'a aidé à... Lire la suite

Valérie - Infirmière (secteur santé libérale)

5.0
2016-11-08T11:13:16+00:00

Valérie - Infirmière (secteur santé libérale)

Ce qui m'a intéressé dans cet accompagnement, c'est le principe du questionnement (fait par le coach) qui m'a aidé à trouver moi-même les réponses ou solutions. Aujourd'hui, j'analyse mieux les situations, je relativise, je me questionne, bref, je vois mieux où je vais et comment j'y vais.
Je reviens du week-end du Chevalier, à Bruxelles ! Quelle fantastique aventure !! Ce week-end m'a permis de retravailler ma... Lire la suite

Renaud - Participant atelier des 4 Héros - le Chevalier  (Belgique)

5.0
2016-11-19T20:36:05+00:00

Renaud - Participant atelier des 4 Héros - le Chevalier  (Belgique)

Je reviens du week-end du Chevalier, à Bruxelles ! Quelle fantastique aventure !! Ce week-end m'a permis de retravailler ma posture et de gagner en équilibre. J'ai appris à faire confiance à mon masculin !!... J'en ressors plus confiant et plus serein, et cela m'aidera à réaliser ma quête : concrétiser les nombreux projets (précis, privés et liés au coaching/formation) que j'ai pour 2017.
Après de longues périodes difficiles dans ma vie, avec cette méthode qui m’a permis de (re)définir ma mission de vie,... Lire la suite

Valérie - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

5.0
2016-11-19T14:59:52+00:00

Valérie - Participante atelier des 4 Héros - Le Poète

Après de longues périodes difficiles dans ma vie, avec cette méthode qui m’a permis de (re)définir ma mission de vie, je me sens à nouveau vibrer et pleine d’énergie. Le voyage entamé avec le groupe, dans la bienveillance, me donne des ailes pour (enfin) me réaliser et être qui je suis vraiment !
Le stage m’a relié à tout ce qui est vivant en moi et ce qui me procure de la joie.... Lire la suite

Larissa - Participante atelier des 4 Héros - L'Aventurier

5.0
2016-11-19T15:02:22+00:00

Larissa - Participante atelier des 4 Héros - L'Aventurier

Le stage m’a relié à tout ce qui est vivant en moi et ce qui me procure de la joie. Encore merci
La Vie nous fait rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Et vous m'avez aidé à franchir un seuil MAGISTRAL... Lire la suite

Renaud - Participant atelier des 4 Héros - L'Aventurier

5.0
2016-11-19T15:03:15+00:00

Renaud - Participant atelier des 4 Héros - L'Aventurier

La Vie nous fait rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Et vous m'avez aidé à franchir un seuil MAGISTRAL ! Ce week-end restera peut-être dans ma vie comme LE week-end, celui où j'ai reçu et accepté un message que je cherche depuis longtemps (l'âge de 6-7 ans), que j'entends depuis quelques temps, mais qui devait encore me traverser... Et ce fut fait...
5.0
15
UA-20466197-1