Améliorer ses relations aux autres… et à soi

2013

Mieux se connaître grâce au questionnaire MBTI® (Partie 2/2)

Mieux se connaîtreLa semaine dernière, je partageais avec vous mon enthousiasme vis à vis d’une approche à laquelle je me suis formée récemment : l’indicateur MBTI®. Pour mémo, le MBTI® est un instrument qui aide les personnes à identifier la façon dont elles puisent leur énergie, recueillent l’information, prennent leur décision et abordent le monde qui les entoure. Cet outil a été conçu pour favoriser une approche constructive et positive des différences. Voyons cette semaine à quoi peut bien servir concrètement ce questionnaire.

A quoi sert le MBTI® ?

C’est vrai, après tout. C’est bien beau de connaître son profil de personnalité. Et après ? « What else« , comme dirait notre ami Georges ?

Avant de vous citer les principaux domaines dans lesquels la connaissance de votre profil pourrait vous être utile, je voudrais partager quelque chose avec vous.

J’ai abordé cette approche avec une certaine réticence. En effet, vu comme ça, il serait facile et légitime de penser que l’outil MBTI® « place les gens dans des cases » (profil ESTJ, profil ISTP, profil ENTJ, etc.)  Et ça, pour ceux d’entre vous qui me connaissent un peu, c’est juste le contraire de mes convictions profondes. Pour moi, l’être humain est avant tout un être unique et ne se résume pas à un profil de personnalité. Lors des différentes lectures sur le sujet, il y a une pensée de Mary McCaulley que j’ai bien aimée et qui m’a donnée un éclairage positif sur le sujet : « Un INFP ressemble à tous les INFP, à certains INFP et à aucun INFP« 

Et bien, ce qui m’a fait me réconcilier avec ce modèle, c’est que sa philosophie est précisément orientée vers l’amélioration du potentiel unique de chacun. Alors OK, le point de départ est effectivement de déterminer le type psychologique, parmi les seize existants, de celui ou celle qui est volontaire pour le connaître. Mais ce n’est là que la première marche vers le développement de tous les autres éléments qui fait du candidat à la passation du questionnaire, un être unique, au milieu d’un environnement qui ne l’est pas moins, et en relation avec d’autres personnes toutes aussi singulières.

Cette approche se veut résolument dynamique. C’est à dire que le profil d’une personne ne la « fige » pas pour toujours comme si une étiquette lui était collée sur le front. Au contraire, il lui donne un éventail très large de pistes de développement dans les domaines où elle en ressentira le besoin (travail, vie perso, relation, communication, orientation, etc…).

C’est aussi pour cette raison que le MBTI® n’est pas un test, mais un indicateur. En effet, son objectif est d’indiquer des préférences psychologiques naturelles et non de mesurer des compétences ou des capacités. D’autres outils existent exclusivement pour ça.

Là où le MBTI® peut vous être utile

Voici un aperçu de quelques domaines dans lesquels la connaissance de votre profil MBTI® peut s’avérer profitable :

  • Donner un sens à votre développement personnel
  • Améliorer vos relations interpersonnelles et votre communication
  • Vous aider à travailler en équipe et favoriser la coopération
  • Vous faciliter la résolution de problème
  • Vous permettre de mieux connaître vos réactions face au stress
  • Vous faciliter une transition de carrière ou une orientation
  • Développer votre leadership
  • etc.

Bien entendu, l’indicateur MBTI® n’est pas l’ultime outil de connaissance de soi. Il ne peut à lui seul tout expliquer, tout analyser. Si vous avez lu l’un de mes précédents billets, vous connaissez mon opinion sur la Véritable Vérité Vraie ;-). Comme je le disais précédemment, il est en revanche une belle porte d’entrée pour celui ou celle qui souhaite mieux se connaître et se comprendre dans son environnement.

Bon, je vais m’arrêter là. Vous aurez compris que je suis enthousiaste à l’idée d’utiliser cet outil dans ma pratique et d’en approfondir les subtilités.

Si vous êtes tenté par la découverte de votre profil MBTI®, je vous invite à prendre connaissance de mon offre sur la page dédiée et à me contacter par la suite. 

A la semaine prochaine.

7 Commentaires to “Mieux se connaître grâce au questionnaire MBTI® (Partie 2/2)”

  1. Salut Christophe,

    Je connais bien le MBTI, c’est parfois utilisé en entreprise, c’est super intéressant. A la lecture de ton article, je pense m’y pencher un peu plus pour les prochains jours à venir!

    A bientôt

    Jordane

    • Bonjour Jordane
      Merci de ton commentaire. J’espère que tu trouveras ce que tu cherches? Si tu as des questions, je reste dipo.
      A bientôt

  2. Hello Chris,
    oui, il parait que c’est un outil super.
    Plus complet que d’autre autour de ses 16 profils, tout en restant accessible. Il permet une approche simple, mais également d’approfondir autour de la dynamique du type, en fonction de l’évolution, et du type introverti/extraverti.

    Bref, un outil super…. mais qui ne me parle pas.
    En effet, étant au milieu de 2 axes sur 4, difficile de me situer.

    J’en comprend l’intérêt, sans arriver à me l’approprier (ON a bien essayé au moins 4 fois, toujours sans succès pour moi).

    Tout ça pour dire que ce test, tout comme les autres, ne sont que des moyens de connaissance de soi.
    En fonction de sa personnalité, de celle de son coach ou de son coaché, il parle plus ou moins.
    Et ce n’est pas parce que le coach est à l’aise avec que c’est le bon outil pour le coaché (.. et vice versa).
    A ce titre, j’aime bien du coup varier les approches, varier les tests et questionnaires quand j’en utilise.

    C’est aussi pour cela que l’approche systémique m’a beaucoup plus.

    Merci pour ce partage.
    Eric

    • Salut Eric,
      Ça fait plaisir de te voir passer par là 😉

      Je te rejoins à 100%. C’est pour ça que je disais que ce questionnaire n’a aucune prétention de détenir la vérité (ni aucune autre approche d’ailleurs). Et comme tu le dis justement, ce qui fonctionne pour quelqu’un ne fonctionnera pas pour quelqu’un d’autre. D’où la nécessité pour le coach de s’adapter au monde du client et voir quel est le meilleur angle pour l’accompagner sur son chemin de développement.

      Merci pour ce partage enrichissant.

      A bientôt

  3. Bonjour!

    En ce qui me concerne, je trouve que les tests ne permettent pas vraiment de définir notre type de personnalité. Il y a nous, l’image qu’on souhaite avoir, celle qu’on donne vraiment… tout dépend à qui.
    Par contre, les tests nous aide à nous cerner mieux. Tout seul il est plus dur de se questionner.

    Êtes-vous déjà intéressé à la socionique? Je trouve que cette théorie va au-delà du MBTI. Elle décrit également les relations entre les différents types de personnalité.

    Merci.

Laisser une réponse

Publication

Publication

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

 

Les besoins humains

EN BONUS...

- Les derniers articles du blog

- Des conseils sur les relations        humaines

- Des offres promotionnelles

Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam
UA-20466197-1