Inscrivez-vous maintenant

et recevez un guide GRATUIT sur les besoins humains

En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Je reçois aujourd’hui dans le blog des Rapports Humains, Hanine Mhannd, Fondateur de Goodbye Comfort Zone. Hanine est un expérimentateur, conférencier et auteur spécialisé dans le dépassement de soi. S’entourant d’experts de différentes disciplines, il développe une nouvelle approche du dépassement de soi en y associant les mécanismes psychologiques du jeu. Vous qui me connaissez un peu, vous savez que le ludique et moi, c’est une grande histoire d’amour depuis toujours. Du coup, quand Hanine m’a proposé un article liant le jeu et le dépassement de soi, j’ai dit banco…

Depuis 2016 Hanine s’est lancé dans un challenge personnel de sortir chaque jour de sa zone de confort en accomplissant un nouveau défi par jour. Il partage ses nouveaux défis par vidéo sur sa chaine youtube.

“Le jeu est la meilleure manière d’apprendre”. Beaucoup de gens ne croient pas en cette phrase. Pour eux, “jouer” est le contraire de “travailler” et est synonyme “d’oisiveté”. Pourtant, plusieurs études montrent, depuis quelques années, qu’ajouter une dimension ludique à une tâche de base contraignante, comme les études ou le travail, permet d’être plus productif et plus motivé.

Les enfants et les jeux

Il suffit de voir le nombre de jeux d’éveil et d’apprentissage qui existent pour les touts petits. À la maternelle, les jeux sont très présents, en primaire, ils régressent, et ils disparaissent totalement durant le lycée.

Pour les enfants, le jeu est la principale source de développement affectif, social, physique et cognitif. Ça lui permet de découvrir de nouvelles choses, d’apprendre de nouvelles compétences, mais aussi de leurs erreurs.

Il y a les jeux libres – qui permettent de développer sa personnalité, son imagination et son indépendance – et les jeux de société – qui sont moins libres mais qui permettent l’apprentissage des règles, le développement de la socialisation et de la culture.

Les bénéfices du jeu

Comme on joue par plaisir et non par contrainte, on acquiert beaucoup plus facilement des compétences en jouant plutôt qu’au travail – qui est souvent associé à du négatif et à l’obligation. C’est pour ça qu’appliquer les mécanismes de jeu aux autres tâches ont plusieurs avantages :

  • Faciliter la concentration et stimuler la mémoire
  • Augmenter la motivation
  • Diminuer le stress et la peur de l’échec
  • Améliorer son argumentation, car parfois, il faut verbaliser ses pensées.
  • Apprendre à raisonner et à suivre une logique
Vous aimerez aussi...
Comment changer un comportement chez soi "presque" à coup sûr ? [La minute du coach - S02E09]

Stimuler plusieurs compétences en même temps (le langage, la logique, le calcul, l’imagination …)

L’apprentissage par le jeu permet de développer 5 choses : l’attention, la compréhension, la mémorisation, la réflexion et l’imagination. Et ces 5 points seront utiles tout au long de notre vie. Qu’on soit enfant ou adulte, les jeux sont très bénéfiques dans la vie de tous les jours et jusqu’au bout de celle-ci.

Mais alors, pourquoi tant de haine envers les jeux… ?

Eh bien, c’est généralement parce que la plupart des gens pensent qu’il faut du temps pour préparer un jeu, le mettre en place et qu’il faut aussi beaucoup d’imagination. C’est complètement faux.

Que ce soit à l’école ou au travail, dans la tête des gens, faire un jeu n’est pas sérieux ni professionnel, ça fait beaucoup de bruit, certains sont mauvais joueurs en plus et “ça ne se fait pas”. Alors, on ne le fait pas…

C’est aussi, car beaucoup préfèrent le mode “conférence” :

  • Le conférencier parle sans qu’on le coupe, pas de remise en cause de son travail et tranquillité.
  • Le public peut être passif.
  • Le contenu apporté au final est assez important.

 Pourtant, à la fin d’un apprentissage par le jeu, les participants ressentent beaucoup d’avantages :

  • Un état d’esprit détendu et positif.
  • Leur participation a été plus active et donc, n’ont pas eu l’impression d’avoir perdu leur temps.
  • L’apprentissage a été plus efficace grâce à la mise en application du savoir.
  • Un développement des relations sociales car le jeu favorise la cohésion de groupe.
  • Un apprentissage de nouvelles compétences toujours grâce à la pratique.

Les bonnes raisons d’appliquer les mécanismes de jeu à d’autres domaines sont tellement nombreuses qu’il ne devrait pas avoir de question à se poser !

S’amuser en se dépassant

 Ceux qui sont toujours très sérieux dans tout ce qu’ils entreprennent sont généralement plus déçus que les autres. Pourquoi ? Parce que, dans la vie, il y a forcément une partie de ce qu’on va entreprendre qui va échouer. On ne peut pas tout réussir du premier coup sans aucune difficulté ! Et ces personnes très disciplinées vont ressentir l’échec comme quelque chose de négatif et se blâmer de leurs erreurs.

 Alors, pour ne plus être déçu et ne plus avoir peur de ne pas réussir, amusons-nous !

Arrêtons de tout prendre au sérieux tout le temps. Parfois, il faut juste faire les choses en s’amusant. Un exemple pour illustrer ce propos : Si vous souhaitez courir un marathon mais qu’au bout de la moitié, vous n’arrivez plus à rien. Est-ce un échec ? Si vous preniez vraiment ça au sérieux, oui. Car pour vous, ne pas réussir à terminer la course signifie que vous n’êtes pas assez fort, assez endurant … Alors que si vous le faites juste pour vous amuser, non, ce n’est pas un échec. Car vous avez réussi à faire la moitié de la course, ce qui est déjà énorme ! Et vous avez appris beaucoup de cette expérience enrichissante et vous savez comment faire pour, une prochaine fois, terminer cette course. 

Hanine Mhannd

Hanine Mhannd

S’amuser en faisant quelque chose ne fait pas que changer la notion de réussite / échec mais améliore aussi notre humeur, nos relations avec les autres et notre vision de la vie.

Maintenant, arrêtons de se prendre la tête pour un rien et vivons réellement notre vie comme un jeu. Apprécions chaque instant, qu’il nous faille recommencer 5 fois pour réussir n’est pas un problème. L’important, c’est d’y arriver.

La vie est un jeu !

AVANT DE PARTIR... TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT CE GUIDE SUR LES BESOINS HUMAINS

- La différence entre besoin et désir

- 37 besoins identifiés dans tous les domaines de votre vie (physique, psychologique, relationnel, personnel, social)

- 5 grands noms de la psychologie humaine

- et en bonus...

  • Les derniers articles du blog
  • Des outils de coaching
  • Des exclusivités rien que pour vous