Inscrivez-vous maintenant

et recevez un guide GRATUIT sur les besoins humains

En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Voici la suite et la fin de ce dossier centré sur le métier de coach et plus spécifiquement sur des questions souvent posées par des potentiels clients. La première partie traitait la question “A quoi sert un coach ?”. La seconde répondait à la question “Comment savoir si j’ai besoin d’un coach ?”. Aujourd’hui quelques consœurs et moi-même vous proposons d’éclairer la dernière question (et pas des moindres) : “comment choisir son coach ?”

Comment choisir un coach ?

Laurence FauquetLaurence Fauquet – Career & Leadership Coach certifiée ACC par ICF, présidente ICF Côte d’Azur

A la question “ pourquoi m’avoir choisi comme coach ?”, mes clients me répondent d’abord à cause de la qualité de contact, de la relation, de la mise en confiance que je sais créer, du questionnement qui déjà les met en mouvement ( émotionnellement, mentalement, physiquement). Et ils sont aussi très attentifs à la formation que j’ai reçu, au fait que je sois certifiée par ICF car c’est pour eux le gage d’un professionnalisme reconnu et d’une garantie d’éthique; surtout si ce n’est pas le bouche à oreilles qui leur a donné envie de me rencontrer mais leur service RH par exemple.

C’est donc un mélange d’implicite et d’explicite, un mélange de mental et d’émotions, une alchimie entre 2 personnes; Et le coach, comment choisit il son client ?

Vous pouvez retrouver Laurence sur sa page Linkedin : 


Comment choisir un coach ?

Carole ViauCarole Viau – Conseillère d’orientation membre OCCOQ / Facilitatrice de déploiement

Je suis également d’avis qu’il y a, dans le choix d’un coach, une part intuitive, spontanée, organique, et une part d’informations à quérir.

Pour l’information, elle peut se cueillir en amont (site web, blogue, commentaires, conférences, feuille de route, offre de services, répertoire de professionnels membres) : parcours, formation de base et continue, supervision, affiliation professionnelle témoignant d’une éthique déontologique, consentement éclairé, termes de l’alliance clairement définis, approche non mercantile (dans la publicité par exemple).

Quant à l’intuition en regard de la justesse du choix d’un coach, elle se manifeste « in situ », en présence du coach:

  • Sentiment d’être à l’aise (favorisant l’épanouissement de soi dans l’interaction professionnelle)
  • Impressions quant à l’ouverture d’esprit, aux attitudes verbales/non verbales du coach
  • Capacités d’écoute
  • Style dominant d’intervention en affinité ou non avec votre tempérament et avec ce dont vous estimez avoir besoin (vigueur, douceur, tendance plus ou moins rapide au mode solution, expéditif, présence, cheminement de conscience, etc.)

Bien qu’on puisse parfois ressentir certaines impressions intuitives à travers les écrits, ou les intonations de voix au téléphone, il est préférable de valider nos impressions en personne.

Vous pouvez retrouver Carole sur sa page Linkedin :  et bientôt sur le site cliniquesera.ca


Comment choisir un coach ?

Claire ChesneauClaire Chesneau – Artisan du Sens au Travail – Consultante RH & Executive Coach – Concilier performance et qualité de vie au travail

Le choix du Coach ? Magnifique question aussi pour le coach de savoir pourquoi il a été choisi…par le coaché…

Pour moi c’est d’abord choisir une rencontre. Y-a-t-il eu rencontre ou pas entre les 2 protagonistes de cette relation qui démarre ? La rencontre se fait lorsque implicitement, le coaché comme le coach, se projettent naturellement et simplement dans le travail. Il n’y a pas d’encombrement de quelque nature que ce soit.

Choisir un coach c’est aussi choisir une écoute, une présence, une qualité de relation et d’accompagnement. Cela se joue d’inconscient à inconscient, on sait que l’on va pouvoir travailler ensemble ou pas.

Choisir un Coach c’est enfin choisir un cadre de travail, une sécurité, une déontologie et une éthique du métier de coach (si beau !) Personnellement je suis très attachée à partager mes principes de déontologie et de valeur avec les personnes que je rencontre et avant qu’elle s’engage à travailler avec moi. Je pose le cadre de travail dans lequel je leur propose d’interagir avec moi ensuite.

Être choisi ou ne pas être choisi… telle est la question aussi !

Avec l’expérience et le travail personnel de développement, je me sens de plus en plus en sécurité quelque soit le choix de la personne rencontrée. Et progressivement au fil des années de pratique, je vois avec plaisir différents types de personnalité me choisir…beaucoup plus variés qu’à mes débuts il y a 8 ans…signe d’intégration progressive aussi de ma propre personnalité.

Vous pouvez retrouver Claire sur sa page Linkedin : 


Comment choisir un coach ?

Marie Noelle MathieuMarie-Noelle Mathieu – Coach, praticienne narrative, facilitatrice en codéveloppement et praticienne en hypnose Ericksonienne

Pour bien choisir son coach il vous faut :

200 grammes de bouche à oreilles bien mûr. Assurez vous que le bouche à oreilles soit de bonne qualité et provienne de personnes sûres.
Si vous ne trouvez pas de bouche à oreilles, vous pouvez utiliser 200 grammes de certification par une des 3 grandes fédération de coach.
200 grammes de supervision. Si vous ne trouvez pas de supervision, passez votre chemin, le coach choisi pourrait moisir à tout moment sans avertissement.
200 grammes d’expérience et de formation. Pour valider la fraîcheur de l’expérience et de la formation, questionnez sur les réussites et les échecs. Si l’expérience a appris de ses échecs c’est très bon signe.
200 grammes d’humilité, bien essorée. S’il dégouline d’auto suffisance, l’ingrédient gâtera toute la préparation.
500 grammes de feeling. Cet ingrédient est primordial, faites vous confiance pour sentir si le feeling est bon.
Mélangez le tout dans une terrine et faites cuire à feux doux le temps d’une séance 0, puis régalez vous.

Vous retrouver Marie-Noëlle sur son blog contespourenfantsetgrandsenfants.blog  et son site : mnoelle-coaching.com


Comment choisir un coach ?

Karine AubryKarine Aubry – Coach systémique certifiée – Accompagnement de dirigeants et managers

Le moins que l’on puisse dire, c’est que celui qui veut être coaché a aujourd’hui l’embarras du choix : les coachs sont très nombreux à exercer.

Ce métier étant ouvert à tous, et le terme non protégé par une “appellation de professionnalisation contrôlée” 😉 il sera important de vérifier que le coach que vous choisissez est bien certifié par une école de coaching (donc formé au métier), qu’il est supervisé dans sa pratique, et éventuellement affilié voire accrédité par une association professionnelle de coachs (ICF, EMCC, SFCoach…)

Une recommandation par une personne de confiance offre une garantie minimale de sérieux.

Ce premier filtre passé avec succès, c’est une affaire de rencontre et de connexion !

Rencontrez 2 ou 3 coachs et voyez si le courant passe, avec quelques critères essentiels :

  • vous sentez-vous écouté et compris par ce coach ? (ou parle-t-il plus que vous ?)
  • vous pose-t-il des questions qui vous font réfléchir, vous sortent de votre cheminement habituel, ouvrent le champ des possibles (même si cela peut être inconfortable) ?
  • vous laisse-t-il choisir par vous-même (ou bien vous propose-t-il ses solutions, projection de SA vision de ce qui est bon pour vous ?)
  • vous inspire-t-il confiance ? Avez-vous envie de travailler avec lui, ce qui impliquera de parler de vous, de vous livrer, d’être questionné par lui, de faire un peu de chemin avec ce coach ?

Les coachs ont des styles très différents, et peuvent aussi s’adapter à vos besoins :

sentez si vous avez besoin dans cet accompagnement d’être bousculé, challengé, materné, taquiné, guidé en douceur… et dites-le à votre coach !

Vous pouvez retrouver Karine sur son blog  kolibricoaching.com et son site kolibricoaching.fr


Comment choisir un coach ?

Renaud Bournonville – Trainer & Knowledge Management at Vermeg Lux – Professional Coach & Trainer

Vous pourrez choisir un coach en vous basant sur plusieurs critères :

  1. Le bouche à oreille : est-ce que quelqu’un que vous appréciez vous recommande ce coach ? Pour quelles raisons ? (car le succès d’un coaching repose sur la relation humaine entre le coach et vous)
  2. Formations : quelles formations a-t-il suivies ? (car plusieurs chemins peuvent mener au métier de coach…) Continue-t-il à se former, à se développer, seul ou accompagné/supervisé ? (on n’a jamais fini d’apprendre)
  3. Beaucoup se joue lorsque vous rencontrez le coach, pour la première fois. Comment vous sentez-vous en sa présence ? Ecouté(e), soutenu(e), écrasé(e), dominé(e), diminué(e), suffisamment questionné(e), etc. Est-ce que le feeling passe bien entre vous ? Est-il suffisamment “structuré” ou “créatif” à votre goût ? (suivant ce que vous êtes venus chercher) Si le courant ne passe pas, passez votre chemin. Allez voir un autre coach. Peut-être que lui (ou elle) vous attend, prêt(e) à vous accompagner avec écoute et bienveillance…

Vous pouvez retrouver Renaud sur sa page Linkedin : 


Comment choisir un coach ?

Christophe-PeifferChristophe Peiffer – Coach – Auteur – Entrepreneur

Je crois qu’un coach, comme tout autre professionnel de l’accompagnement, se choisit en fonction des trois critères Tête, Coeur, Corps.

Tête avec le B-A-BA : le coach doit être formé au métier, supervisé et idéalement certifié par un organisme indépendant (genre association professionnelle). Propose-t-il un cadre de fonctionnement ? Est-il clair avec son offre de service ?

Cœur : c’est le feeling ressenti au contact du coach. Comment vous sentez-vous dans les premières minutes de la relation ? Comment vous sentez-vous avec son accueil ? A-t-il ou elle pris le temps de créer le lien ? Vous sentez-vous écouté(e) et compris(e) ?

Corps : observez la posture du coach, son rythme, son ton voix, son débit, son écoute, la façon dont il s’adresse à vous, dont il vous pose des questions et dont il accueille vos réponses. Parle-il plus qu’il ne vous écoute ? Vous laisse-t-il la place pour explorer vos champs d’action ou vous sentez-vous dirigé(e) voire influencé(e) ?

Autant de questions à avoir en tête lors d’une première séance avec un coach. En fonction de ce dont vous avez besoin, vous saurez si le coach que vous avez en face de vous est celui qui vous accompagnera  là où vous voulez aller.


Nous voici à la fin de ce dossier. Je remercie encore une fois mes consœurs d’avoir répondu présentes à cette croisée des regards sur notre beau métier. Pour les avoir côtoyé toutes dans différents contextes, je constate que nous sommes tous au cœur d’un autre triptyque qui m’est cher : le plaisir, l’engagement et le sens que nous trouvons quand nous sommes dans notre activité.

Plaisir – Engagement – Sens. Tiens, mais ce ne serait pas le triptyque du bonheur ça ?

Si cet article vous a plu, pensez à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux…

Avant de partir... téléchargez gratuitement ce guide complet sur les besoins humains

- La différence entre besoin et désir

- 37 besoins identifiés dans tous les domaines de votre vie (physique, psychologique, relationnel, personnel, social)

- 5 grands noms de la psychologie humaine

- et en bonus...

  • Les derniers articles du blog
  • Des outils de coaching
  • Des exclusivités rien que pour vous