Téléchargez gratuitement votre ebook

"COMMENT REPRENDRE MA VIE EN MAIN"

(En bonus :  les derniers articles du blog, des tests en ligne et d'autres surprises)

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Écouter avec les oreilles c’est bien, mais écouter avec le cœur c’est mieux. Une expérience récente m’ a amené à observer un échange entre deux personnes dans lequel l’une d’elle a vécu le syndrome de la “parabole qui capte pas le signal“.

Ce jeune homme (appelons-le Nicolas) racontait une expérience vécue de type conflictuel et son interlocutrice (appelons-la Pimprenelle) l’écoutait avec ce que je pourrais imager comme une parabole tournée dans la mauvaise direction. Pimprenelle ne captait pas les signaux émis par Nicolas mais ceux en provenance de son propre monde intérieur.

Ce qu’elle entendait du discours du jeune homme n’était autre que ses propres interprétations et les résonances de sa propre histoire.

Comment je le sais?

Ma position d’observateur m’a permis de constater (d’écouter 😉 ) que les réponses, conseils ou avis donnés par Pimprenelle ne correspondaient pas du tout à la problématique de Nicolas. Et je voyais celui-ci tenter en vain d’émettre des signaux de plus en plus forts pour être capté par son interlocutrice.

Peine perdue!

Plus les signaux étaient forts, plus les résonances de Pimprenelles augmentaient; et d’un dialogue nous sommes passés à deux monologues simultanés.

Plus tard, Nicolas est venu se confier et a partagé son expérience vécue de la situation. Voici ce qu’il m’a dit:

C’est incroyable! J’ai vécu un grand moment de solitude! Je parlais à cette femme et lorsqu’elle me répondait en me donnant des conseils ou avis, j’avais la sensation que ce qu’elle me disait n’avait rien à voir ni de près ni de loin avec ce que je racontais.

Je ressentais une certaine colère mélangée à de la frustration car le message que je voulais communiquer n’était pas entendu. J’avais besoin d’être écouté, et je me suis senti écouRté dans mon discours.

Je comprends maintenant pour l’avoir vécu de l’intérieur ce que peut ressentir une personne qui cherche à me communiquer un message alors que je suis moi-même en train de penser à ce que JE vais lui dire en fonction de ce que son discours ME rappelle de MON histoire.

Voila un homme qui a eu accès à un changement radical dans sa façon de communiquer, et dont le principal déclencheur a été le ressenti d’une non-écoute.

A méditer: Si nous avons 1 bouche et 2 oreilles, c’est bien que nous devons écouter 2 fois plus que nous devons parler, n’est ce pas? (Confucius)


Si vous aussi vous voulez améliorer votre communication en écoutant deux fois plus que vous ne parlez, contactez-moi ici; nous pouvons travailler ensemble.


Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…