Inscrivez-vous maintenant

et recevez un guide GRATUIT sur les besoins humains

En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Actuellement, je suis en train de préparer une formation sur la gestion du stress à destination de professionnelles que j’ai côtoyées pendant pas mal d’années (et que je côtoie encore, d’ailleurs), les infirmières. Bon, vous connaissez mon aversion pour le mot “gestion”, mais là n’est pas le sujet. Ce que je partage avec vous aujourd’hui est l’une des découvertes que j’ai faites lors de mes recherches sur ce thème, à savoir qu’il existe trois façons de se comporter quand vous sentez que la cafetière est en surchauffe, que la corde que vous tirez depuis un moment ne va pas tarder à vous claquer entre les mains, bref quand la lutte contre le stress devient votre lutte finale.

A noter : Les trois stratégies de lutte contre le stress que je m’apprête à développer ici sont issues d’un article du magazine Psychologie Positive n° 3 consacré au stress et ses effets sur le corps. (Rendons à César…)

Lutte contre le stress : la stratégie de l’action

Vous êtes plutôt du genre à prendre le taureau par les cornes quand une situation potentiellement source de stress se présente à vous ? Alors, vous êtes dans la stratégie de l’action. Ni une, ni deux, quand vous êtes face aux difficultés, vous parvenez à mobiliser vos ressources efficacement pour décider quoi faire et quand le faire. Votre analyse de la situation problématique est rapide et se tourne rapidement vers la recherche d’options à explorer, voire de solutions à adopter.

Cette stratégie de lutte contre le stress comporte plusieurs avantages :

  • Elle vous place dans une dynamique créative pour la recherche de solution
  • Elle vous évite de vous enliser dans une situation qui ne vous convient pas
  • Elle est source d’énergie pour vous aider à avancer

Il y a quand même un point de vigilance à prendre en compte avec cette stratégie;

avoir suffisamment conscience de ce qui dépend de vous (ou pas) dans cette situation

En effet, toutes les actions que vous pourrez entreprendre resteront sans effet si la situation que vous essayez de changer ne dépend pas de vous. La tendance naturelle serait alors de faire plus de la même chose en espérant un résultat différent. Einstein lui-même disait de ce comportement “qu’il n’est que pure folie”.

Vous aimerez aussi...
Surtout en ce moment

Pour autant, rien n’est perdu. En effet, si vous parvenez à identifier dans cette situation, une partie, même la plus infime qui ne dépende que de vous, alors les carottes ne sont pas encore tout à fait cuites. À ce moment-là, vous pourrez agir sur cette partie et, par effet systémique, observer comment les choses bougent.

Lutte contre le stress : la stratégie de l’émotion

Il y a donc parfois des situations que vous ne pouvez maîtriser et qui viennent pourtant titiller votre stressomètre en le faisant flirter avec le taquet.

Comme je le disais plus haut, s’acharner à vouloir agir sur quelque chose qui ne dépend pas de vous revient à vouloir courir sur l’eau en prenant beaucoup d’élan; c’est frustrant et on finit par s’épuiser. Certes, il paraît qu’un certain J.C, il y a environ 2000 ans aurait réussi l’exploit; je veux bien, et en même temps, il n’avait qu’à filmer sa performance avec une GoPro fixée sur une perche à selfie et on n’aurait plus de doute à l’heure qu’il est. Du coup, et pour revenir à notre sujet de lutte contre le stress, la deuxième stratégie à envisager dans cette situation est de changer votre réponse émotionnelle.

Question : quelle serait votre attitude émotionnelle en constatant que vous ne pouvez pas courir sur l’eau ? Après avoir peut-être traversé une phase de frustration, vous finirez probablement par accepter la situation et ferez autre chose (vous baigner, faire bronzette, jouer au frisbee, manger une glace, etc.). Bref, vous feriez en sorte de retrouver un état émotionnel neutre, voire positif.

Plusieurs techniques de régulation des émotions existent dans la lutte contre le stress. Les plus couramment utilisées passent par la respiration, la conscience de soi dans le présent ou les réévaluations cognitives. Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, mais ça me donne des idées pour de prochains billets 😉

Lutte contre le stress : la stratégie de l’évitement

Oui, cette stratégie pourrait en surprendre plus d’un (moi le premier d’ailleurs, quand je l’ai lu). Mais avant de tomber en syncope, permettez-moi de justifier mon propos.

Vous aimerez aussi...
Retour de Compostelle (Partie 1/2)

Notez que dans le titre de ce paragraphe le mot “évitement” est collé à celui de “stratégie”. En effet, il s’agit ici d’utiliser le “non-faire” de manière stratégique et pas comme une fuite en avant. Ce que je veux dire par là, c’est que parfois, il est urgent de ne rien faire pour qu’une situation s’arrange par elle-même et qu’il n’y ait, par conséquent, même plus besoin de lutter contre le stress.

Exemple :

  • Vous recevez un mail d’un collègue vous demandant un truc archi-hyper-méga urgent et dont la forme autant que le fond donneraient des palpitations cardiaques de stress à un moine tibétain. Le truc, c’est que ce mail vous ne le voyez que 48 heures après son expédition; parce que panne de PC, Tata Fifine hospitalisée, voiture HS, escapade romantique hors connexion ou tout autre événement vous ayant empêché de consulter vos mails.

    Du coup, lorsque vous ouvrez à nouveau votre boite mail et consultez ce message, vous blêmissez, oubliez instantanément votre formation sur la lutte contre le stress et vous précipitez sur votre téléphone de manière fébrile pour appeler votre gentil collègue. Vous vous confondez en excuses de ne pas avoir répondu plus tôt et lui demandez des nouvelles du truc archi-hyper-méga urgent. Et là, après un léger blanc, vous entendez : “Aaaah ouiiiii !!! Mais non, c’est bon, t’inquiètes; ça a été annulé”.

Sans le savoir, vous avez utilisé la stratégie de l’évitement et la situation a évolué toute seule.

Bien sûr, et nous sommes d’accord, la lutte contre le stress grâce à la stratégie de l’évitement ne consiste pas non plus à faire l’autruche. J’en avais d’ailleurs dit quelques mots dans ce billet : “l’art de faire l’autruche”.

Donc, pour conclure, je dirais que parfois, laisser passer un peu de temps avant de se mettre à stresser sur une situation peut vous permettre d’avoir un autre regard sur ladite situation… et du coup de moins stresser 😉

A bientôt.

Si vous-même souhaitez adopter une stratégie de lutte contre le stress et voulez être coaché sur ce sujet, contactez-moi via la page contact. (Réponse sous 24 heures).

Vous avez aimé ce billet ? Pensez à le partager…

Avant de partir... téléchargez gratuitement ce guide complet sur les besoins humains

- La différence entre besoin et désir

- 37 besoins identifiés dans tous les domaines de votre vie (physique, psychologique, relationnel, personnel, social)

- 5 grands noms de la psychologie humaine

- et en bonus...

  • Les derniers articles du blog
  • Des outils de coaching
  • Des exclusivités rien que pour vous