Améliorer ses relations aux autres… et à soi

2013

Mieux se connaître grâce au questionnaire MBTI® (Partie 1/2)

Mieux se connaîtreQui n’a jamais cherché à comprendre ce qui nous fait fonctionner au quotidien ou tout simplement à mieux se connaître ? Il n’y a qu’à voir le nombre de “tests” qui existent dans les magazines orientés psycho, sexo et consort. Intuitivement nous nous apercevons bien que notre personnalité, notre profil psychologique n’est pas le même que celui de notre voisin. Parfois, nous constatons aussi que certaines personnes sont plus proches de nous que nous ne l’aurions pensé. D’autres fois, certains fonctionnements nous hérissent le poil et nous ne nous l’expliquons pas forcément. Bref, il existe des profils de personnalités différents … et c’est tant mieux. Cette semaine, je partage avec vous la présentation d’un outil permettant d’y voir un peu plus clair dans ce qui fait notre richesse : nos différences de personnalités.

L’origine du MBTI® (Myers Briggs Typologic Indicator)

Issu des travaux du psychiatre suisse Carl Gustav Jung, la théorie de la personnalité a été le sujet de prédilection de deux américaines qui se sont passionnées pour cette approche au début des années 1920. Ces deux femmes, Katharine Briggs et Isabel Briggs Myers (mère et fille) ont voulu rendre accessible au plus grand nombre la théorie jungienne des types psychologiques. Elles ont ainsi été à l’origine de plus de soixante années de recherches et d’études pour penser, produire, affiner, fiabiliser et valider le fameux questionnaire. Aujourd’hui encore, l’outil est en constant perfectionnement grâce à une communauté internationale passionnée comme l’étaient les fondatrices.

Le principe du MBTI®

L’outil MBTI® évalue vos préférences naturelles dans quatre dimensions :

  • Énergie : Où puisez-vous votre énergie et vers où la dirigez-vous ?
  • Recueil d’information : Comment captez-vous l’information qui vous entoure?
  • Prise de décision : De quelle façon prenez-vous vos décisions ?
  • Style de vie : Comment abordez-vous le monde extérieur ?

Chacune de ces dimensions comptent deux préférences opposées. Non qu’il y en ait une “mieux” que l’autre, mais elles s’opposent plutôt sur un plan psychologique. Nous avons donc :

  • Extraversion / Introversion pour la première dimension (E / I)
  • Sensation / iNtuition pour la deuxième (S / N)
  • Pensée / Sentiment pour la troisième  (T / F)
  • Jugement / Perception pour la quatrième (J / P)

Juste pour info, les termes utilisés n’ont pas forcément le sens commun que nous voudrions bien leur donner. Exemple, quand nous parlons ici de “Jugement”, il ne s’agit pas de “jugement de valeur”. Et si parfois les lettres semblent inappropriées, cela est dû à l’origine linguistique du questionnaire. Exemple “Pensée” se dit “Thinking” en anglais, d’où la lettre T ou encore “Sentiment” se dit Feeling”, d’où la lettre F.

Il est important de noter que nous utilisons tous chacune de ces préférences à un moment ou un autre et en fonction du contexte; c’est aussi pour cela que je disais qu’il n’y a pas de “meilleure” préférence. Cependant pour chaque dimension, l’une des préférences est plus confortable à vivre que l’autre qui, elle,  demande un certain effort. L’une nous semble plus naturelle, plus “innée” tandis que l’autre nous semble moins naturel et plus “acquise“.

Donc, nous avons ici 4 dimensions, composées de 2 préférences chacune. Si mes bases de math ne me font pas défaut, cela nous donne au final 16 profils possibles. Exemple, ESTJ, INFP, ISTJ, ENTP, etc. Et vous aurez compris que chaque profil possède des caractéristiques qui lui sont propres. D’où l’idée des différences de personnalités.

Encore une fois, étant donné qu’il n’y a pas une préférence meilleure qu’une autre, il n’y a pas plus de “meilleur” profil qu’un autre. Chacun possède ses atouts et ses failles. La richesse de l’indicateur MBTI® réside dans le fait de tirer parti de ces différences pour en faire quelque chose de positif et de constructif.

Après ces quelques petites explications servant de mise en bouche, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour voir ensemble quels sont les avantages et les bénéfices à connaître son profil MBTI®.

A la semaine prochaine

7 Commentaires to “Mieux se connaître grâce au questionnaire MBTI® (Partie 1/2)”

  1. Personnellement je trouve le MBTI un peu fermé. Un peu trop colleur d’étiquette. Même si il aide vraiment à connaître des particuliarités de la personne. Je trouve la “process com” beaucoup plus complète et plus malléable.

    T’en penses quoi?

  2. Bonjour Christophe
    J’en pense que tu as anticipé le billet de la semaine prochaine 🙂
    En effet, je m’exprimerai sur ce sujet précis du collage d’étiquette.

    Wait and see my friend 😉

  3. haaaaaa alors je me tait 😉 Vivement la semaine prochaine 🙂

Laisser une réponse

Publication

Publication

Publication

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

 

Les besoins humains

EN BONUS...

- Les derniers articles du blog

- Des conseils sur les relations        humaines

- Des offres promotionnelles

Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam
UA-20466197-1