mon objectif pour reprendre ma vie en main

Etape 1 - Exploration

Bienvenue dans votre programme "Mon objectif pour reprendre ma vie en main"

Comme je vous le disais, voici la première étape pour construire votre objectif si vous voulez reprendre votre vie en main dans les meilleures conditions. Pour cela, je vous invite à répondre aux questions suivantes. Vous pouvez le faire sur un petit carnet qui vous servira de fil conducteur pour cette étape. Vous pouvez aussi télécharger un document que j’ai préparé pour vous en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Je vous souhaite une belle exploration.

Que voulez-vous ?

Ecrivez-le en termes positifs. Dites ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez plus ou pas. Cela vous permettra de focaliser votre attention vers votre intention.

Par exemple, évitez les phrases du genre “Je ne veux plus de relations toxiques“, mais préférez “Je veux de l’harmonie dans mes relations” ou encore “Je ne veux plus me sentir seule“, mais plutôt “Je veux développer mon sentiment d’autonomie affective

Autres exemples :

  • Je veux entreprendre une démarche de reconversion professionnelle“, plutôt que
  • Je ne veux plus rester dans ce travail

 ou encore

  • “Je veux m’exprimer avec plus d’aisance en public” plutôt que
  • “Je veux arrêter de rougir et chercher mes mots quand je prends la parole”
Quel est le contexte de votre objectif ?

La prise en compte du contexte est fondamentale dans la réalisation d’un objectif. Le contexte se définit par un lieu (où ?), une date (quand ?),  et les acteurs en présence (avec qui ?). Le but de cette question est de rendre votre objectif le plus contextualisé possible.

Exemple :

“Je veux mieux communiquer” est un objectif qui manque de précision.
Je veux être en mesure d’exprimer mes opinions lorsque je serai en soirée avec des amis ce weekend” est contextualisé, précis et temporellement défini.

ou encore

Je veux vivre de mon activité” est peu contextualisé
Je veux obtenir un chiffre d’affaire compris entre 60 K€ et  100 K€ annuel grâce à mon activité d’ici 3 ans” est plus précis

Ce que vous voulez ne dépend-il que de vous ?

Si oui, passez à la question suivante. Si non, cherchez ce qui ne dépend que de vous dans ce que vous voulez.
Pour avoir une idée plus précise de ce qui ne dépend que de vous, lisez ou relisez cet article du blog :

Autre exemple :

“Je veux réussir mon entretien d’embauche” ne dépend pas uniquement de vous car l’élément “réussite” dépend aussi de l’employeur.
En revanche, “Je veux m’exprimer clairement sur mon parcours professionnel” est un objectif qui ne dépend que de vous et des actions que vous entreprenez pour vous exprimer clairement et adopter une attitude positive.

Qu’est ce que cela vous apportera ?

Vous focaliser sur les bénéfices (à court, moyen et long terme), les buts et la finalité de ce que vous entreprenez permet de rester motivé chaque jour. Répétez-vous  cette question à chaque réponse que vous trouverez. 

Exemple avec un objectif lié à la reprise d’une activité sportive : 

  • “En reprenant une activité sportive, je serai en meilleure forme”.
  • Qu’est ce que cela m’apportera de plus important ?
  • “En étant en meilleure forme, j’aurai plus d’énergie au quotidien”
  • Qu’est ce que cela m’apportera de plus important ?
  • ” En ayant plus d’énergie, je pourrai accomplir plus facilement mes projets en cours “
  • Qu’est ce que cela m’apportera de plus important ?
  • “Aller au bout de mes projets me rendra heureux(se) et fier(e) de moi”
  • Qu’est ce que cela m’apportera de plus important ?
  • “J’aurai alors le sentiment d’être vraiment épanoui(e)”

et vous pouvez continuer comme ça jusqu’à ressentir une puissante envie de passer à l’action, là maintenant, tout de suite.

Est-ce matériellement possible de réaliser ce que vous voulez ?

Parfois, un objectif peut être super motivant, engageant, positif et tout ce que vous voulez… mais il reste une utopie. C’est là la grande différence entre un objectif et une vision, un rêve, un idéal.

Avoir des rêves, un idéal de vie est important pour se projeter positivement dans l’avenir, mais l’idée est quand même de pouvoir concrètement s’en approcher. Sinon, tout ça reste dans la tête et ne sert à rien. C’est là où intervient la notion d’objectif.

Autrement posée, la question serait :

“Quels sont vos objectifs pour atteindre votre rêve ?”

Si par exemple, votre rêve est de partir faire le tour du monde et que vos finances vous permettent à peine de boucler vos fins de mois, le projet risque de stagner un bon moment.

Un objectif matériellement possible serait “Augmenter mes revenus de X% afin de mettre X €/mois de côté et partir d’ici 5 ans

L’inventaire des moyens humains, matériels, temporels, financiers vous donnera un aperçu de la faisabilité de votre objectif. En fonction de cette évaluation, vous pourrez alors affiner les termes de votre objectif et les ajuster au plus près des ressources dont vous disposez concrètement.

Comment allez-vous savoir que vous progressez et atteignez votre objectif ?

Nous entrons ici dans les critères d’évaluation de la réussite de votre objectif. Vous pouvez distinguer 3 sortes de critères :

  • Vos pensées

Que vous direz-vous une fois votre objectif atteint ?
Quelles seront vos pensées ?
A quoi croirez-vous le plus ?

  • Vos ressentis

Que ressentirez-vous une fois votre objectif atteint ?
Quelles émotions et sentiments seront associés à votre objectif ?
Quelles sensations dans votre corps ?

  • Vos comportements

Que ferez-vous visiblement une fois votre objectif atteint ?
Qu’est ce que les autres verront de vous ?
Quelles seront vos attitudes, votre posture, votre façon d’être ?

Quelles peuvent être les conséquences imprévues ou gênantes de votre succès ?

Cette question (qui peut sembler bizarre à première vue) vous informe sur le respect de votre équilibre interne et celui de votre entourage. Le fait de vérifier les conséquences de vos choix et décisions vous évitera de tomber dans le piège de l’abandon de votre objectif “pour un truc que vous n’aurez pas anticipé”.

Exemple :

Si vous voulez perdre 15 kg en 1 mois en mangeant 1 pomme par jour, vous allez probablement atteindre votre objectif… mais à quel prix ?
Vous allez, tout aussi sûrement, vous créer des carences alimentaires dangereuses pour votre santé. De plus, si vous êtes en famille, vous ne serez plus à leur côté pendant les repas; ce qui pourrait les affecter. Enfin, il se peut aussi que les carences alimentaires perturbent votre humeur et les relations avec votre entourage risquent de se détériorer.

Y a-t-il des obstacles à la réalisation de ce que vous voulez ?

Listez les éventuels obstacles puis écrivez en face les solutions qui vont vous permettre de les contourner. Cherchez les opportunités qui se cachent derrière les contraintes apparentes.

Exemple :

Votre objectif est de sortir de votre isolement social en vous rapprochant d’associations ou de clubs propices à la création de liens sociaux. L’obstacle principal que vous identifiez est votre manque de confiance qui se traduit par une timidité excessive et une difficulté à vous mêler à un groupe. 

Une solution parmi tant d’autres, est de commencer par intégrer des petits groupes de 2 à 4 personnes que vous identifiez au préalable comme bienveillantes. L’opportunité derrière cette timidité est que vous pourrez mettre en avant vos qualités d’écoute.

De quelles ressources avez-vous besoin ?

La connaissance des obstacles précédents vous permettra de faire l’inventaire des ressources dont vous disposez et de celles dont vous avez besoin pour les contourner. Il peut s’agir de ressources internes (qualités intérieures, expériences, savoir-faire, etc.) ou externes (auprès d’autres personnes, dans un livre, auprès d’un professionnel, etc.)

Exemple

Avec le même objectif précédemment cité, une ressource externe pourrait être un ou une amie qui connaît le lieu et les personnes correspondant à votre projet de création de lien social. Une ressource interne serait de vous reconnecter à ces différents messages entendus depuis toujours disant que vous êtes très à l’écoute des autres et que les personnes se sentent en confiance en votre présence. 

Quelles sont les étapes à parcourir ?

Avoir un objectif bien formulé sans plan d’action pour le réaliser revient à vouloir aller vers une superbe destination de vacances sans prendre les billets pour s’y rendre.

Maintenant que vous avez identifié tous les éléments de votre objectif et les ressources pour l’atteindre, établissez  un plan d’action en hiérarchisant les actions à entreprendre avec leurs dates d’échéance. Cette notion d’échéance est intéressante car elle vous préservera de la loi de Parkinson qui dit que « Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement ». Ce qui veut dire que si vous ne vous donnez pas d’échéances, le temps pour réaliser l’une ou l’autre de vos actions sera susceptible de s’étaler vers l’infini.