Téléchargez gratuitement votre ebook

"COMMENT REPRENDRE MA VIE EN MAIN"

(En bonus :  les derniers articles du blog, des tests en ligne et d'autres surprises)

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Montrer ses sentiments est l’expression la plus connue et couramment utilisée pour signifier le choix de partager ses émotions, exprimer ses besoins, communiquer son ressenti, faire parler son cœur  etc. Lors des séances de coaching, j’ai pu observer que nombreuses sont les personnes embarrassées par ce sujet. Il y a bien entendue beaucoup de croyances limitantes derrière tout ça, mais ce qui est intéressant, c’est que quelque part, elles sont convaincues que montrer ses sentiments peut être une bonne chose. Je vous invite cette semaine à explorer le territoire peu connu des sentiments partagés.

Avant d’aller plus avant dans le sujet, je voudrais faire la distinction entre sentiment, émotion et ressenti. Les termes semblent signifier la même chose, pourtant des nuances existent.

Les émotions désignent aujourd’hui pour un grand nombre de spécialistes, uniquement les émotions dites “primaires” telles la peur, la surprise, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût et quelques autres, au nombre d’une demi-douzaine à une dizaine, et leurs dérivées, émotions ” mixtes “, résultantes des mélanges des émotions primaires. Leurs caractéristiques sont d’être des processus dynamiques ayant un début et une fin, une durée relativement brève et causés par des événements précis et inattendus *.

Les sentiments tels que l’amour, la haine, l’angoisse, entre autres, se distinguent nettement des précédents par leurs causes plus complexes, leur durée plus longue et leur intensité plus basse. Les sentiments sont souvent dirigés vers un “objet” précis (humain, animal, objet, situation, etc..), persistent dans le temps et sont vécus même en l’absence de ces objets *.

Les ressentis, quant à eux, sont les expressions physiques d’une émotion (frissons, papillons dans le ventre, nœud dans la gorge, cœur qui accélère, chaleur dans le visage, nausées, etc.)

Une fois cette clarification sémantique établie, je prends le parti aujourd’hui de rester simple dans le contenu du billet et de m’intéresser plus à la dynamique de “montrer ses sentiments” plutôt que me lancer dans une thèse universitaire sur les distinctions précédemment citées.

Vous aimerez aussi...
La communication non-verbale: Observer et Analyser (article invité)

Les avantages à montrer ses sentiments

 – Exprimer ses sentiments permet de clarifier un épisode relationnel tendu où, très souvent, le sujet de la discorde est à mille lieues du cœur du problème. C’est l’un des principes de base dans la communication non violente. Après vous être exprimé sur les faits observés d’une situation ou d’un comportement, vous communiquez sur ce que cela a entraîné chez vous comme sentiment. La phase suivante consistant à faire part de vos besoins dans ce contexte pour finir par une demande explicite de ce que vous attendez.

Exemple :

  • “J’ai vu que tu es rentré plus tard que d’habitude sans me prévenir. Ça m’a inquiété de ne pas avoir de tes nouvelles. J’ai besoin d’être rassuré dans ce genre de situation et que tu me préviennes. Pourras-tu m’appeler la prochaine fois ?”
  • “J’ai reçu le document à compiler quelques heures avant l’échéance de présentation. Je me suis senti sous pression et en colère. Pour être efficace, j’ai besoin de réaliser des présentations avec calme et plaisir. La prochaine fois, j’aimerais recevoir le contenu 48 heures à l’avance.”
  • “Suite à mon dernier mail datant de la semaine dernière, je n’ai reçu aucune réponse de votre part. Je me sens ignoré par votre service client, or j’ai besoin d’être informé de l’état d’avancement de ma commande à ce jour. Je souhaite donc obtenir une réponse de votre part concernant ce suivi sous 24 heures. Cordialement” . Ça sent le vécu là, non ? 🙂

 – Montrer ses sentiments, c’est donner à l’Autre des signes de reconnaissance. Lui dire que ce qu’il est, fait ou dit, génère en nous des émotions positives et lui donnera en retour le sentiment de remplir un rôle important dans notre vie. Eric Berne, fondateur de l’analyse transactionnelle a fait du besoin de reconnaissance, l’un des besoins fondamentaux de l’être humain.

Concernant ce besoin et tous les autres, je vous invite (si vous ne l’avez pas encore fait) à remplir le formulaire ci-contre afin de recevoir un guide gratuit où je me suis amusé à compiler tous les besoins humains vus par différentes figures de la psychologie, des sciences humaines et du développement personnel.

Vous aimerez aussi...
Du Virtuel au Réel

Les inconvénients à montrer ses sentiments

 – Montrer ses sentiments, c’est aussi entrouvrir une porte sur votre intimité psychique. Parfois, certaines personnes aux intentions toxiques peuvent s’y engouffrer façon intervention du GIGN, retourner tout ce qui a à l’intérieur et vous laisser sur le carreau.
Les dégâts peuvent être considérables, et tout remettre en ordre prend parfois un certain temps.

 – Montrer ses sentiments peut aussi être vu comme une marque de faiblesse. Pour peu que votre histoire, votre éducation, vos expériences, votre environnement quotidien vous aient forgé une armure impénétrable, vous avez élevé cette croyance au rang de principe de vie. Le truc, c’est que ce type d’armure a la fâcheuse tendance à rester collé à votre peau 24h/24 et 7j/7.

Alors, OK, elle est probablement efficace pour les “attaques” venant de l’extérieur, mais elle peut être aussi encombrante et lourde à porter au sein de votre cercle intime. Car, ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est que la fonction impénétrable de cette armure est active dans les deux sens; de l’extérieur vers l’intérieur, mais aussi de l’intérieur vers l’extérieur. Le résultat est le suivant : il vous est difficile voire impossible de montrer vos sentiments à vos proches. Pourtant, les personnes de votre entourage ont besoin de recevoir des signes de reconnaissance comme tout le monde …  peut-être même plus.

Montrer ses sentiments, c’est avant tout bien se connaître

Encore une fois, il n’y a pas de secret. Le travail sur soi permet d’être plus à l’aise avec vos émotions, sentiments et ressentis. Comprendre et identifier ce qui se passe en vous, vous conduira à prendre du recul vis à vis des situations où vous devrez faire preuve de discernement sur le fait de montrer vos sentiments… ou pas.

Peut-être que la premier pas avant de montrer ses sentiments est d’en avoir déjà conscience ?

* “Psychologie des émotions et des sentiments “ Jacques Cosnier. Ed. Retz

Si vous-même voulez être plus à l’aise avec l’expression de vos sentiments, contactez-moi ici. Nous pouvons travailler ensemble.


Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…