Inscrivez-vous maintenant

et téléchargez GRATUITEMENT un guide complet sur les besoins humains

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre
Politique de confidentialité.

Tout d’abord, une petite définition de mon ami Robert (ou plus exactement Antidote, un logiciel d’aide à la rédaction pour m’épauler dans mon aventure de jeune blogueur) sur ce qu’est le mentorat : “Dans une entreprise, relation d’aide qui s’établit entre un employé d’expérience et un jeune.

Creusons un peu sur le mentorat

Dans cette courte définition, tous les mots qui la compose ont leur importance.

Entreprise. Oui, le mentorat se pratique dans l’entreprise ou dans le milieu professionnel commun aux principaux intéressés à savoir le mentor et le mentoré.

Relation d’aide. La base de ce type d’accompagnement. C’est ce point qui m’intéresse particulièrement ( vous l’aurez compris 😉 ); la relation qui s’établit entre les deux acteurs de la relation mentorale est une relation privilégiée où chacun s’investit au-delà du contenu des apports techniques ou informatifs. C’est un facteur important à prendre en compte lors du choix du mentor ou du mentoré.

Généralement c’est le mentor qui choisit son mentoré, mais l’inverse existe aussi et au delà des critères techniques  ou de compétences que peuvent présenter les candidats à la relation mentorale, l’élément humain est essentiel à tout ce qui se passera “en dehors” du domaine purement professionnel.

Là encore, le rapport et le lien qui se créé entre les deux protagoniste facilitera tout un panel de critères de développement du jeune mentoré.
Dans le désordre:

  • Relations avec les pairs
  • Savoir-faire (c’est un minimum 🙂 )
  • Savoir-être (d’où l’importance d’être OK avec QUI est le mentor)
  • Sensibilité et finesse de l’approche dans le contexte environnemental
  • Développement des compétences
  • Partage des valeurs
  • Renvoi bienveillant des pistes de progrès.
  • etc…
Vous aimerez aussi...
L'aventure intérieure

Expérience. Le mentor est une personne d’expérience au sein de son entreprise. Il a développé au cours de sa carrière un réseau, des compétences, un savoir-faire, une posture qui lui permet d’être en accord avec son rôle de “transmetteur”. Il peut ainsi accompagner son mentoré en favorisant son développement.

Pour lui aussi l’aventure est formatrice. Il y trouve de la gratification, un certain sentiment de responsabilité. c’est aussi un excellent moyen de réactualiser ses connaissances afin d’être “à la page” pour son jeune poulain.

Enfin, le mentorat est aussi un excellent moyen de bâtir une passerelle entre les générations.

Des mentorats célèbres (réalité et fiction)

  • Socrate mentor de Platon
  • Platon mentor d’Aristote
  • Mentor mentor d’Ulysse dans l’odyssée (vous savez maintenant d’où vient le terme 😉 )
  • Andrea del Verrocchio mentor de Léonard de Vinci
  • Flaubert mentor de  Maupassant
  • Haydn mentor de Mozart et de Beethoven
  • Robert Noyce mentor de Steve Jobs
  • Diana Ross mentor de Mickaël Jackson
  • Obi Wan Kenobi mentor du jeune Anakin Skywalker et plus tard de Luke Skywalker (oui, je suis fan 🙂 )
  • Morphéus mentor de Néo (Matrix)

Pour ma part, j’ai eu un mentor lorsque je travaillais en secteur psy. Ce médecin neuro-psychiatre a initié chez moi cette qualité d’écoute “à plusieurs niveaux” que je continue à développer aujourd’hui dans mes accompagnements.

Je fais parfois référence mentalement à lui. Et je crois que c’est là que réside le secret d’un bon mentor; c’est quand il est encore là quand il n’y est plus …

Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…