Un veuvage, un stress ou tout autre chamboulement de vie peut provoquer une dépression chez des personnes âgées. Savez-vous que la maladie passe souvent inaperçue chez les seniors ? Les symptômes sont confondus avec d’autres troubles cognitifs liés au vieillissement; ou sont banalisés. Il est pourtant nécessaire d’en repérer les signes au plus tôt afin d’accompagner les ainés qui n’osent pas demander de l’aide à traverser cette période douloureuse. Comment ?

La dépression des personnes âgées, définition

Lors d’une dépression, un déséquilibre chimique du cerveau vient perturber les pensées, les sentiments, le comportement, la santé physique et mentale d’une personne vieillissante. 

Un état de tristesse exacerbée, des troubles alimentaires ou de sommeil et voilà la maladie qui s’invite. Légère, modérée ou sévère, c’est un véritable trouble psychiatrique à prendre très au sérieux. 

À noter : c’est la principale cause de suicide chez les seniors.

Causes et symptômes de la dépression chez le sujet âgé

Selon des données épidémiologiques, 60 à 70 % des dépressions chez les personnes âgées sont méconnues ou négligées. L’entourage et le corps médical y voient une certaine fatalité : “quand on vieillit, il est normal de déprimer”.

Les causes de la dépression chez les seniors

Difficile de dire avec précision ce qui cause la dépression chez les seniors car c’est une maladie psychiatrique complexe. Plusieurs facteurs interviennent. Ils sont liés aux aléas de la vie, aux habitudes, à l’environnement, au métabolisme, à l’hérédité… 

Dans certains cas, un dérèglement de la sérotonine, de la thyroïde ou un déséquilibre hormonal sans cause apparente suffit à provoquer des troubles de l’humeur chez les + de 60 ans. 

Puis, il existe des inégalités : certaines personnes âgées voient en la vieillesse un processus normal. Elles acceptent de devenir Papy et Mamie, de prendre leur retraite, de fêter les décennies…

D’autres n’y arrivent pas. Elles regardent leur peau se relâcher, leur santé se dégrader, le renoncement à leurs activités préférées… Le ressenti est douloureux et l’estime de soi en chute libre. 

D’autres facteurs peuvent conduire à un mal-être chez les seniors, comme :

  • Les pathologies liées au vieillissement : Alzheimer, Parkinson, les démences, la perte d’autonomie…
  • L’entrée en maison de retraite : les personnes âgées y perdent tous leurs repères et sombrent peu à peu dans la maladie.
  • Les carences affectives : la Covid-19 est passée par là. Avec l’isolement des personnes âgées à domicile ou en maison médicalisée pendant le confinement, la rupture du lien social a mis à mal la santé mentale des aînés.

Les symptômes de la dépression chez les personnes âgées

Le sujet âgé en proie à la dépression est extrêmement fatigué, perd beaucoup de poids, ne s’intéresse à rien. Il souffre essentiellement de :

  • Ralentissement psychomoteur ou d’agitation,
  • Insomnies ou hypersomnies,
  • Troubles de l’alimentation,
  • D’anxiété, d’angoisse matinale,
  • Culpabilité, mésestime de soi,
  • Irritabilité, 
  • Idées suicidaires pouvant aller jusqu’à l’acte.

Ces symptômes dépressifs sont à prendre très au sérieux. 

Le diagnostic est cependant difficile chez les seniors. Et le syndrome de glissement guette : le patient âgé se laisse inexorablement aller, refusant de manger, de boire, de se lever, etc… jusqu’à mourir. 

Non traitée, la maladie peut durer des années. 

D’où l’importance de se tourner vers un professionnel compétent pour soigner efficacement l’état dépressif du malade âgé. 

La dépression, les bienfaits de consulter un psychologue

La prise en charge des troubles de l’humeur chez les seniors nécessite un traitement médical avec le recours aux antidépresseurs. Mais il ne suffit pas. Un travail sur soi est indispensable en complément. 

Effectuée avec l’aide d’un professionnel (gériatre, psychologue, psychothérapeute ou psychiatre), une psychothérapie permet d’identifier les causes de la maladie et de mettre en place les actions pour éviter les éventuelles rechutes.

Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) donnent d’excellents résultats et aident les seniors à guérir de cette maladie passant souvent inaperçue. Les alternatives comme la sophrologie peuvent également les aider à aller mieux.

Pour guérir de la maladie, rappelons aussi l’aide précieuse de l’entourage, famille et aidants.

En synthèse, souffrir de dépression quand on prend de l’âge n’est pas une fin en soi.

Chez le sujet âgé, la maladie est plus courante qu’on le pense.  Principale cause de suicide, insidieuse, souvent sous-diagnostiquée et traitée de manière inappropriée, elle pose un sérieux problème de santé publique. D’où l’importance de la traiter dès les premiers signes.

Source :

Vous aimerez aussi...
Intolérance à la frustration. Mère de tous les maux ? (Partie 2/2)

Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…