J’accueille aujourd’hui dans la section article invité, Nicolas Galli du blog developpersaconfiance.com. Nicolas est un grand fan d’un outil typologique de personnalités, auquel je m’étais moi-même formé il y a quelques années, le MBTI. Il va vous présenter dans cet article les deux raisons pour lesquelles cet outil peut vous permettre d’améliorer vos relations avec les autres.

Imaginez une vie sans tension familiale… Imaginez une vie sans friction au travail… Imaginez votre vie sans sentiment de culpabilité… Impossible ? Pas si sûr… Laissez moi vous présenter un outil qui a changé ma vie et qui pourrait bien changer la vôtre !

Le MBTI c’est quoi ?

Si je devais résumer en quelques lignes ce qu’est le MBTI à quelqu’un qui n’en a jamais entendu parler je le décrierais comme une sorte de modèle  qui décrypte le « câblage » du cerveau :

  • le premier câble serait le mode préférentiel par lequel l’Homme trouve son énergie : soit en interagissant avec le monde extérieur, soit en se tournant plutôt vers son monde intérieur
  • Ensuite, le second câble, serait celui par lequel son cerveau capte les informations en permanence en utilisant de manière privilégiée ses 5 sens (odorat, goût, toucher, vue et ouïe) ou en se servant plutôt de son intuition (ouvert au champs des possibles)
  • Le troisième câble quant à lui, décrirait le canal préféré par l’individu pour prendre ses décisions une fois l’information recueilli ; Il s’appuiera soit de préférence sur sa logique (c’est à dire sa rationalité), soit majoritairement sur son cœur c’est à dire ses émotions
  • Enfin, le dernier câble, serait le style de vie de la personne qui décrit son mode d’action numéro un : soit le Jugement,  qui sous-entend un goût pour le cadre et l’organisation, soit la Perception, si elle privilégie au contraire la flexibilité et le goût pour le changement.

En synthèse, pour ces 4 fonctions, chaque individu se situe sur une sorte de curseur n’étant jamais totalement l’un ou totalement l’autre mais ayant néanmoins des tendances plus ou moins marquées.

MBTI dimensions

La combinaison de ses quatre fonctions confère à l’individu une personnalité, appelée « type » MBTI parmi 16. A ce stade de l’article je vous invite d’ailleurs à découvrir la vôtre ici. La précision des descriptions qui en est faite vaut mieux que n’importe quelle longue argumentation.

Raison#1 – Mieux s’accepter en comprenant son fonctionnement

Selon les amateurs du MBTI, le modèle confère plusieurs énormes avantages. Le premier d’entre eux est sans conteste de mieux comprendre son propre fonctionnement, son propre comportement. Car au delà des simples fonctions que nous venons de voir, Carl Jung le fondateur et les psychologues qui poursuivirent ses travaux au cours du XXème siècle, aboutirent à des traits de caractère communs, via les combinaisons de ces 4 préférences. Ainsi le MBTI distingue aujourd’hui, 4 « tempéraments » :

  • Les « idéalistes », comme l’était Marcel Proust, la fibre artistique dans le cœur
  • Les « artisans », comme Winston Churchill, toujours avides de projets
  • Les « gardiens », comme le Pape François, défenseurs des traditions et de l’ordre établi,
  • et enfin les « rationnels », comme Albert Einstein, tournés vers la science.

Ces traits de personnalité sont un peu caricaturaux, mais vous faites forcément partie de l’un de ces 4 tempéraments.  A partir de là commence, l’explication de vos préférences et de vos comportements dans votre vie de tous les jours. 

Raison#2 – Améliorer sa relation aux autres en comprenant leur différence

L’autre immense bienfait du MBTI se situe au niveau de la compréhension du fonctionnement des personnes qui vous entourent. Grâce à ça, si vous devez convaincre une personne ou simplement lui passer un message efficacement, vous avez tout intérêt à lui parler dans le langage qu’elle comprend le mieux. 

Vous aimerez aussi...
[Article invité] 7 freins qui vous empêchent de passer à l'action...et comment les lever

En clair, si vous souhaitez être percutant, vous ne devez pas vous exprimer de la même façon avec Marcel Proust que vous le ferez avec Albert Einstein. C’est là que la compréhension du fonctionnement neurologique de l’autre est essentielle. Comprendre que chacun a des ressorts psychologiques différents et qu’en actionnant les bons boutons vous améliorerez significativement vos rapports aux autres.

Mieux encore, ceci vous confère une ouverture d’esprit et un degré de tolérance presque sans limite. Comment en vouloir à une personne de ne pas réagir comme nous si l’on sait que nous ne sommes pas « câblés » de la même façon ? Chaque « tempérament » a ses atouts et ses points de faiblesse intrinsèques.

Quelques prérequis cependant 

La description de chacun des 16 profils MBTI est d’une telle précision qu’elle pourrait inciter à l’associer à de la magie tellement elle est bluffante ! Cependant, il est nécessaire d’avoir en tête certains principes et certaines règles essentielles. 

Tout d’abord, une personne ne peut pas changer de profil au cours de sa vie. Certes les fonctions (c’est à dire les « câbles » de notre cerveau vus précédemment) peuvent être travaillées et évoluer au cours d’une existence, mais un individu gardera toujours ses préférences. On peut faire le parallèle avec un droitier qui écrira toujours mieux de sa main favorite que de la main gauche, ce qui ne l’empêchera cependant pas de s’améliorer à force d’exercices.

Ensuite, il faut savoir que le « type MBTI » ne s’affirme (en même temps que les préférences de fonctionnement cérébrales), qu’à partir d’un certain âge. On estime qu’aux alentours de 18 ans les préférences sont arrêtées mais qu’avant cet âge il n’est pas possible de déterminer un profil.

Enfin, l’hérédité n’entre pas du tout en jeu. Ce n’est pas parce que deux parents sont des « rationnels » que leur enfant sera plus tard du même « tempérament ». Son fonctionnement neurologique préférentiel est inné, congénital et ne dépend en rien des préférences cérébrales de ses géniteurs.

Conclusion

J’espère qu’à travers cet article, j’ai réussi à vous convaincre de l’intérêt que peut représenter le MBTI en tant qu’outil de développement personnel. D’ailleurs, si peu de gens le connaissent en Europe, il est très en vogue outre Atlantique. Aux Etats-Unis, de nombreux cabinets de recrutement l’utilisent pour orienter leurs choix et il est très démocratisé au sein de la population. Gageons que d’ici 20 ans le phénomène MBTI déferlera chez nous aussi…

A propos de Nicolas

Je m’appelle Nicolas, j’ai 42 ans, je travaille dans une grande société de confiserie de chocolat et je suis passionné par… La liberté ! Mon rêve serait de voyager en permanence, de partir à la découverte du monde entier ! J’ai pu goûter la saveur de cette liberté du bout des lèvres, lors d’une année sabbatique passée avec mon sac à dos à sillonner les routes d’Amérique du Sud, et je n’ai qu’une hâte… recommencer !