Améliorer ses relations aux autres… et à soi

2017

7 freins qui vous empêchent de passer à l’action…et comment les lever

passer à l'actionFait plutôt rare dans les pages du blog des Rapports Humains, j’ai récemment choisi d’accueillir épisodiquement des jeunes blogueurs de talent pour partager avec vous d’autres points de vue sur le développement personnel. Pour l’heure, c’est Julien du blog Dev-Perso.com qui s’y colle. Le crédo de Julien est le passage à l’action; il vous propose ici d’identifier 7 freins qui vous empêchent de passer à l’action, avec quelques conseils qui vont bien pour débloquer le frein à main. C’est à toi Julien.

Dans cet article, que j’ai la chance de pouvoir écrire pour le blog des Rapports Humains, je vais aborder un sujet qui m’est cher : le passage à l’action. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Julien, et je suis l’auteur du site de développement personnel Dev-Perso, dans lequel je partage mes expériences et mes connaissances afin de vivre une vie plus riche et plus épanouie.

Chacun d’entre nous a des aspirations et des désirs, et pour les satisfaire, il nous faut agir. L’action est importante car elle précède le changement, et amène des résultats. Il ne peut y avoir de résultat sans action. Ainsi, quels que soient votre situation et le projet que vous envisagez, vous souhaitez agir et aller de l’avant. Tous les aspects de notre vie sont concernés. Stagner et rester passif s’oppose à l’idée d’évolution et d’activité. Or, pour se développer nous avons besoin de nous renouveler et de nous mettre en mouvement. Le problème, c’est qu’il est parfois difficile de passer à l’action et de concrétiser nos idées en actions. Des blocages nous empêchent d’agir et nous freinent dans nos aspirations.

Quels sont ces freins qui nous empêchent de passer à l’action et comment les lever ?

7 freins qui vous empêchent de passer à l’action

 1 – L’indécision

Une phrase que je trouve inspirante dit « Une mauvaise décision vaut mieux que de l’indécision ». En d’autres termes, il est préférable de se décider et d’avancer plutôt que de rester dans le brouillard et attendre que la situation évolue d’elle-même. Lorsque l’on prend une décision, on ne sait pas toujours quelles en seront les conséquences, en revanche, si on ne prend aucune décision, on se refuse tout changement et toute amélioration. Il est normal d’hésiter ou de ne pas savoir quelle décision prendre. Pourtant, il ne faut pas rester dans une situation de ce type car l’indécision amène le doute et mine la confiance en soi. Les personnes à succès le savent : prendre des décisions est nécessaire à la réussite. Il faut prendre des décisions, ce n’est pas toujours chose facile, mais prendre une décision permet de débloquer une situation.

 2 – Le manque de confiance en soi

La confiance en soi est un facteur clé de la réussite et de l’épanouissement personnel. En effet, avoir confiance en soi permet d’agir et de récolter par la suite le fruit de ses actions. A contrario, le manque de confiance en soi et la faible estime de soi ont l’effet inverse. Le manque de confiance en soi paralyse et empêche de passer à l’action. La personne qui doute d’elle-même et de ses capacités ne se croit pas capable de réaliser ce qu’elle voudrait faire, du coup elle ne fait rien. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que les capacités que l’on a pour accomplir une tâche ou un projet sont un facteur de réussite, mais ce qui importe davantage, c’est l’attitude.

En effet, adopter une attitude positive, optimiste et confiante est plus efficace. Une citation d’Henry Ford nous rappelle ô combien croire en soi est une nécessité :

Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison

Cela signifie que le fait de croire en vous est un facteur déterminant. Combien n’ont pas les capacités mais grâce à l’assurance et l’audace qu’ils ont, parviennent à leurs fins ? De même, combien ont les compétences mais manquent de confiance et ne se lancent pas ? L’estime de soi se travaille et se renforce. L’inaction l’effrite, tandis que l’action la renforce.

Lire aussi...
La minute du coach - S01E08 - Les gardiens du seuil

 3 – Les conditions parfaites

Les conditions dans lesquelles nous nous trouvons influencent notre prise de décision et notre passage à l’action. En effet, il arrive même que l’on se cache derrière et que l’on en fasse des excuses pour ne rien faire. Ce type de phrases que l’on se dit pour justifier l’inaction : « J’attends que les conditions soient plus propices », « j’attends le mois prochain pour commencer, j’aurai plus de temps », « L’an prochain, je prends de fermes résolutions ! », etc. En fait, il faut bien comprendre que les conditions parfaites n’existent pas. Cette situation dans laquelle toutes les planètes sont alignées et tous les signaux sont verts n’arrive jamais. L’attendre revient à se cacher derrière des excuses pour ne pas agir.

Ce qui compte c’est le moment présent, c’est maintenant. Il faut se focaliser sur le court terme et même sur la journée en cours. Aujourd’hui est le mot de l’action, demain est le mot de l’inaction. N’attendez pas les conditions parfaites, elles n’arriveront pas. Passer à l’action est une prise de risque. Lorsque l’on passe à l’action, on sort de sa zone de confort et on s’aventure dans quelque chose de nouveau. C’est stimulant mais également intimidant. Acceptez le fait de prendre des risques.  

 4 – La peur de l’échec

La peur de l’échec est un réel frein qui empêche de passer à l’action. En effet, l’échec est très mal perçu. C’est d’autant plus le cas dans notre culture. Aux Etats-Unis, par exemple, l’échec a une autre valeur. Echouer c’est essayer, et cela est bien perçu. Sur ce point-là, je reconnais être plutôt d’accord. Seuls ceux qui n’essayent pas et ne tentent rien ne connaissent pas l’échec. Lorsque l’on joue à un jeu, il y a un gagnant et un perdant généralement. Il en est de même dans le sport et dans la compétition. Pourtant, ne doit-on pas percevoir cet enjeu comme un défi à relever ?

L’échec fait partie de la vie et il faut l’accepter. Il ne faut pas en avoir peur. D’ailleurs, la peur n’évite pas le danger. Ce qui importe, une fois encore, c’est l’attitude que l’on adopte face à l’échec. Il est possible de transformer un échec en réussite. Comment ? En tirant un enseignement de son échec et en grandissant. Chaque échec nous rapproche un peu plus de la réussite. Il faut persévérer et adopter la bonne attitude. Ce n’est pas grave d’échouer. L’échec est avant tout psychologique. Le véritable échec est celui de ne pas oser.

Lire aussi...
Le déclic qui a changé ma vie

 5 – Ne pas savoir par où commencer

Si ce qui vous empêche de passer à l’action c’est le fait de ne pas savoir par où commencer. Rassurez-vous, ce frein est largement surmontable. En fait, il traduit un manque d’organisation et de pragmatisme qui est tout à fait corrigible. Si vous ne savez pas par où commencer ce que vous souhaitez accomplir, cela signifie peut-être que vous avez mal défini ce que vous voulez. Vous avez peut-être une idée, mais il vous manque certains éléments.

Pour résoudre ce problème et avancer efficacement, vous devez vous assurer d’avoir bien définis vos objectifs. Quels sont vos objectifs ? Sont-ils bien définis ? Concentrez-vous sur les premières marches de l’escalier et non sur ce qu’il y a au bout. En d’autres termes, accordez d’avantage d’importance aux actions à mener à court terme. Identifiez ce qui est utile et pertinent de faire. Divisez les grandes difficultés en petites difficultés, vous les surmonterez plus facilement ainsi et le chemin devrait se dessiner peu à peu. Pour passer à l’action, il est souvent préférable de fonctionner de manière méthodique. Cela rassure et permet d’agir efficacement. Ainsi, définissez vos objectifs puis établissez un plan d’action. Ensuite, déroulez ensuite votre plan d’action. Si ce n’est pas possible, c’est qu’il est mal établi. Tout simplement.

 6 – Le manque de temps

L’un des freins qui nous empêchent de passer à l’action peut être le manque de temps. Dans un monde où tout va très vite et où notre mode de vie est souvent négligé, il nous arrive de manquer de temps. Les journées et les semaines s’enchaînent sans que l’on puisse avancer sur nos projets et agir sur les choses de notre vie qui nous importent. Le problème n’est pas le temps en soi. Les journées font 24heures et les semaines font 7 jours. C’est pour tout le monde pareil. Ce qui importe donc c’est la manière dont l’on va gérer le temps qui nous est imparti. Là encore, on se trouve souvent des excuses pour ne pas agir, en affirmant ne pas avoir le temps. Le temps ça se prend. Tout est une question de priorité.

Ensuite, il faut bien différencier les moments où l’on est occupé de ceux où l’on est productif. En fait, le manque de temps est souvent une mauvaise gestion du temps et de ses priorités. Tout le monde connaît des journées de 24h et pourtant, certains accomplissent beaucoup plus de choses que d’autres par jour. Le manque temps n’est qu’un prétexte pour ne pas agir. Trouvez le temps nécessaire et priorisez vos activités.

 7 – L’avis des autres

Enfin, pour en finir avec ces freins qui nous empêchent de passer à l’action et qui nous bloquent, il y a l’avis des autres. Ou plutôt, le « qu’en dira-t-on ? ». En d’autres termes, le fait de prendre trop à cœur l’avis et le regard des autres. L’appréhension de les décevoir ou d’être jugé en retour. Derrière cette crainte se cache un manque de confiance en soi. Agir et faire ce que l’on désire n’est pas toujours simple, ne rajoutons pas la peur de l’avis des autres pour nous empêcher d’agir. Malheureusement, il arrive que ce regard soit proche de nous, comme cela peut-être le cas dans notre entourage, au sein de notre famille même. Il faut donc savoir prendre des distances afin de revenir de la meilleure façon, c’est-à-dire épanoui. Et cela n’arrivera que lorsque l’on se sera affranchi de nos freins dans le but d’accomplir ce qui nous anime.

Comment lever ces freins qui vous empêchent de passer à l’action ?

Pour contrecarrer ces freins qui vous empêchent de passer à l’action, vous avez la possibilité d’agir sur différents aspects de votre vie.

  • Soignez votre estime personnelle

Tout d’abord, la confiance et l’estime de soi doivent être fortes. Les doutes et les craintes issus du manque d’estime de soi sont un véritable fléau pour notre épanouissement. Ils nous empêchent de rayonner et de développer notre potentiel. Sans même aborder le mal-être que cela peut entraîner, il y a tant de choses que l’on ne s’autorise pas de faire lorsque l’on a pas confiance en soi. Si vous avez des difficultés à passer à l’action, vous devez d’abord soigner votre confiance et l’estime que vous avez de vous-même. Pour cela, je vous invite à commencer à agir sur de toutes petites actions. Celles-ci vous motiveront et vous permettront de gagner peu à peu l’estime personnelle qui vous fait défaut. Commencez petit, dans votre coin, à votre rythme. Petit à petit vous progresserez et avancerez !

  • Passez à l’action de manière méthodique

Pour passer à l’action et accomplir ce que l’on souhaite, il ne suffit pas de le vouloir. On a vu qu’il pouvait être difficile de savoir par où commencer ou encore de manquer de temps. Cela revient à un problème d’ordre organisationnel. Investissez-en vous en prenant le temps d’établir une organisation, et une stratégie gagnante. Travaillez sur la méthodologie qui vous guidera dans vos accomplissements. Il convient de prendre le taureau par les cornes et de mettre à plat ce que vous avez en tête. Pour cela, fixez-vous des objectifs et définissez un plan d’action. Faites-vous aider si besoin, mais le temps et l’énergie que vous dépenserez sur cet aspect vous permettra d’être bien plus efficace par la suite. C’est un véritable investissement. Travaillez l’aspect méthodologique de votre passage à l’action.

  • L’action est salvatrice, commencez petit !

Le dernier conseil pour passer à l’action que je pourrai vous donner est tout simplement le suivant : Ne réfléchissez pas trop et commencez dès maintenant à agir. L’action a cette magie qui vous motivera et vous stimulera. Le fait d’agir et de passer à l’action vous met dans une dynamique positive. L’action soigne le manque de confiance en soi. Commencez et améliorez-vous ensuite. N’attendez pas que tout soit parfait. Passez à l’action dès maintenant. Motivez-vous et disciplinez-vous. L’action a cette magie qui vous entraînera vers vos objectifs avec succès. Adoptez une attitude positive et proactive et récoltez-en ensuite les fruits. L’action est salvatrice et libératrice. L’action soignera vos maux et détruira vos appréhensions. Commencez petit si besoin, mais commencez à agir.

J’espère que cet article vous a plus et qu’il a pu vous aider. Vous pouvez retrouver d’autres articles sur mon blog pour vous accompagner dans votre développement personnel et atteindre vos objectifs.

Julien du site Dev-Perso

Leave a Reply

Publication

Publication

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre guide

Les besoins humains

EN BONUS...

- Les derniers articles du blog

- Des outils de coaching

- Des exclusivités rien que pour vous

Votre adresse email ne sera ni cédée, ni vendue, ni utilisée pour envoyer du Spam

Un peu de pub

UA-20466197-1