Le gros paradoxe chers lecteurs; je suis en confinement comme tout le monde et malgré tout le temps disponible pour écrire des articles, je suis plutôt en mode “slow life”. Je profite de ces longs moments pour m’adonner à l’un de mes plaisirs favoris : la contemplation. J’adore, mais j’avoue que côté publication, c’est plutôt le calme plat. Ceci dit, c’était sans compter sur les nombreuses demandes d’autres blogueurs qui, eux, sont bien plus productifs que moi, pour écrire un article invité et vous le partager. Aujourd’hui, je reçois donc François du site https://introverti.news.blog/ qui va vous proposer quelques pistes pour faire la paix avec vous-même si vous êtes de tendance introvertie.

SPOILER : C’EST PAS UN PROBLÈME !!!

4 conseils pour enrichir sa vie en étant introverti

J’ai longtemps cru que le fait d’être introverti m’interdisait d’avoir une vie riche et épanouissante. 

Que les belles carrières, les relations, le succès étaient l’apanage des personnalités extraverties. Ces personnes à qui tout semblent réussir et qui n’hésites pas à prendre la parole ou se mettre en avant.

Moi, introverti, je n’osais pas. J’avais des opinions, de bonnes idées mais ne les exprimais pas…

Pourtant, il est faux de croire qu’un introverti n’a pas droit à sa place au soleil et qu’il est impossible de se mettre en valeur quand on partage ce profil.

Le tout est, comme toujours, de pouvoir tirer parti de ses particularités !

Pour vous y aider et dire que « oui, il est possible d’être un introverti épanoui », j’ai créé mon blog : introverti.news.blog. 

Pour m’aider à faire connaître mon site, Christophe du « Blog des rapports humains » m’a gentiment invité à écrire cet article invité : Comment enrichir sa vie quand on est introverti ?

Cet article reprend quatre conseils qui m’ont particulièrement aidé dans ma vie professionnelle.

J’espère que ceux-ci pourront vous être utiles.

Donc commençons…

Accepter votre nature introvertie !

Ce premier conseil peut sembler un peu bateau… tout droit sorti d’un article « tarte à la crème » 😉  Pourtant c’est une première étape indispensable à votre épanouissement.  Les introvertis ont trop souvent entendu des commentaires comme : « Sois un peu plus extraverti, parles plus, ne sois pas si renfermé… »

Alors, nous avons fait des efforts. Certes peu naturels et fructueux mais nous avons essayé un temps. Puis fautes de résultat, nous nous sommes refermés sur nous-mêmes !  Cela faisait pire que mieux… nous pensions alors que nous étions des incapables, peu sociables… et au bilan nous nous retirons encore plus de la société ! 

Nous nous disions : « A quoi bon, nous ne sommes pas doués pour discuter alors pourquoi perdre du temps ! »

Pourtant c’est FAUX ! Être introverti ne veut pas dire que nous ne sommes pas sociables, au contraire !  Nous pouvons nous montrer d’excellente compagnie. Mais pour ce faire, nous avons besoin de comprendre notre mode de fonctionnement.

Pour les psychologues, le cerveau de la personne introvertie serait plus sensible aux stimulations externes, ce qui justifierait une plus grande fatigabilité lors des échanges sociaux. Il serait question de notre réaction à la dopamine

En conséquence, on peut imaginer que les introvertis ont des « batteries » qui se vident, à proprement parler, lorsque nous interagissons avec nos semblables, au point de finir complétement à plat si l’échange tire en longueur…

Vous allez me dire… « Oui, mais c’est un peu le cas de tout le monde ».

En fait, non. Les introvertis ne constituent que 30 à 50% de la population par opposition aux extravertis. Ceux-ci, plus que de simplement aimer l’interaction sociale, ont besoin de celle-ci pour structurer leurs pensées et s’énergiser. 

Ils s’animent au contact des autres et supportent difficilement la solitude.

Mais comment peut-on mettre en pratique ces informations ?

  • Limitez les échanges sociaux en nombres et en durée (en cette période de confinement, c’est du pain béni pour les introvertis. (Note de Christophe)). Plutôt que de viser la quantité, visez la qualité. 
  • Gérez votre énergie. Ménagez-vous des temps de pause introvertie avant et après chaque interaction sociale. Pas question de profiter de ce moment pour lire vos mails ou pour travailler… Préférez une activité qui vous ressource une promenade, un peu de lecture, un peu de musique…
  • Finalement, préparez vos échanges ! Si vous avez une idée claire de comment cela va se passer, des objectifs… l’échange sera plus confortable. Vous aurez votre feuille de route et serez moins facilement déstabilisé.

Enrichissez vos pensées 

Par nature, l’introverti a une vie intérieure riche.

A défaut d’avoir beaucoup d’échanges sociaux, il développe très tôt un goût pour la lecture et l’introspection. Donc contrairement à ce que certains extravertis pourraient penser, l’introverti a des opinions et des choses à dire… Cette vie intérieure est une force ! Elle entretient notre créativité et notre capacité à résoudre des problèmes.

Un bon conseil serait de cultiver cette vie intérieure, de nourrir vos idées à l’aide de lecture et de vos propres réflexions.

Personnellement, le fait d’écrire m’a beaucoup aidé.  D’une part, parce que je n’ai pas une très bonne mémoire. Ensuite, parce que l’écriture stimule notre pensée et permet la génération de nouvelles idées.A ce propos, je vous recommande le livre « Accidental Genius » de Mark Levy dont la génération d’idées par l’écriture est justement l’objet.

Enrichissez votre réseau

Qui dit enrichir sa vie dit avoir de nombreux contacts de qualités.

Pour ce faire, il est utile de rencontrer régulièrement de nouvelles personnes. Ce qui est peu confortable pour un introverti mais est essentiel. Pour pallier cet inconfort, je vous invite à faire des rencontres à la manière des introvertis !

  • Soyez préparé. Ayez vos sujets de conversations préparés à l’avance. Ayez une bonne idée de qui vous allez rencontrer.
  • Choisissez les personnes qui vous semblent le plus ouvertes, les plus disposées à accepter votre nature. 
  • Discutez en petit groupe. Il est vrai que nous sommes plus à l’aise dans de petits groupes et face à des personnes de confiance que face à un auditoire d’inconnus.
  • Provoquez de vraies discussions. Des discussions qui invitent votre interlocuteur à parler de ses aspirations, ses buts et non pas des discussions superficielles. Un peu à la manière du mouvement BIG TALK lancé par Kalina Silverman aux Etats Unis…
  • Gardez le contact ! N’hésitez pas à remercier votre interlocuteur par un courrier adressé quelques jours après votre échange. 

Agissez !

Étant introverti, nous avons tendance à intellectualiser, à peser le pour et le contre et finalement à peu agir ou du moins à agir trop lentement. On pourrait croire qu’agir sans réflexion est risqué mais dans le cas d’un introverti le pire risque que nous prenons est de ne pas agir.

J’ai, à de très nombreuses reprises, vu mes idées récupérées par un collègue un peu plus rapide ou simplement rater l’occasion de faire valoir mon travail. Tout cela parce que, je n’osais pas intervenir ! Je n’osais pas exprimer mes pensées par peur de ce qu’allaient penser les autres…J’ai réussi à dépasser cette difficulté grâce à ce dernier conseil. Il est probablement celui qui m’a le plus aider.

Il est très simple et s’inspire ouvertement de la règle des 5 secondes de Mel Robbins

Lorsque vous avez une idée, agissez dans les 5 secondes ! Si vous attendez trop longtemps votre cerveau va tirer le freinage d’urgence et trouver de nombreuses raisons de ne pas agir. 

Dans le cadre de l’introversion, cette mise en action passe plus particulièrement par le fait de s’exprimer ! Donc si vous avez quelque-chose de pertinent à dire… dites le sans trop réfléchir !

Conclusion

Vous voilà au terme de cette petite introduction à l’introversion ! Les 4 conseils que je vous ai partagés ici m’ont, personnellement beaucoup aidé.

L’introversion peut être vécue comme un frein mais utilisée correctement, elle devient une richesse qui peut éclairer notre vie d’une lumière toute particulière et authentique !


Présentation d’introverti

Mais qui est derrière « introverti » ?

Qui écrit ces articles inspirants sur l’introversion ? 😉

Tadam… C’est moi, François… jeune quarantenaire, père de famille, époux, fils, salarié d’une petite PME…

  • Hyper-introverti… J’ai longtemps souffert de cet aspect de ma personnalité. A l’école, pas beaucoup d’amis, harcèlement scolaire (ressenti comme tel, en tout cas…). J’étais le petit intello du fond 😉
  • J’ai bien réussi mes études. Normal, je potassais mes cours comme tout bon introverti… mais je perdais des points lorsque je devais défendre mon travail à l’oral.
  • Professionnellement, c’est un peu la même chose. Beaucoup de travail, de bonnes idées mais une valorisation qui ne suit pas. Évidemment, une bonne part de l’évaluation se fait sur le feeling… et les personnes les plus douées pour inspirer la confiance et un sentiment de compétence sont les extravertis (à priori…). Le clash avec les équipes extraverties a parfois été tel que cela m’a mené à du harcèlement professionnel.
  • En famille, plutôt heureux mais toujours un peu effacé face à un frère un peu plus extraverti.
  • Père de famille, j’espère pouvoir apprendre à mon fils comment être épanoui tel qu’il est et sans subir la pression sociale. Et surtout faire en sorte, qu’il soit heureux.

Je tiens des petits blogs en amateur depuis quelques années déjà dont introverti.news.blog

Pour moi, c’est une passion et une volonté d’échange avec des personnes introverties comme moi. Je rêve de construire une petite communauté à la manière d’une Susan Cain mais ce n’est qu’un doux rêve 😉

C’est d’ailleurs par la vidéo de Susan Cain que je me suis intéressé au sujet de l’introversion. Ça a été une claque pour moi… une révélation !

J’ai par la suite appliqué ses conseils et je me suis rendu compte que cela me convenait. J’ai creusé le sujet et je me suis construit une petite expertise. 

Je le répète, je suis ici pour partager et échanger 😉 Donc n’hésitez pas à commenter et proposer des idées.

Voilà… Si vous voulez plus d’info n’hésitez pas