Tu m’as demandé de te résumer l’essentiel de notre précédente séance. Bien qu’habituellement je préfère laisser émerger ce qui te vient spontanément entre deux séances, je vais déroger à cette règle (qui n’en n’est pas une) pour te proposer ces quelques réflexions. Elles sont bien sûr en lien avec le contexte qui te préoccupe en ce moment, mais elles peuvent aussi éclairer bon nombre de personnes qui se poseraient des questions similaires sur là où elles en sont dans leur relation de couple.

Pour résumer ta principale préoccupation, tu es en conflit avec toi-même sur le fait de t’engager ou pas avec ton partenaire actuel. L’un des éléments de ce tiraillement est ton besoin de sécurité qui n’est pas suffisamment satisfait compte tenu de certaines zones floues le concernant. De là, d’autres sujets sont venues s’inviter dans les séances comme par exemple, cette croyance qui te fait dire que “tu ne peux vivre qu’à deux” ou “qu’à ton âge, c’est compliqué de trouver quelqu’un“.

Voici donc les éléments que nous avons explorés ensemble.


Sur ton chemin de vie, tu as déjà expérimenté la “présence à toi-même” dans un contexte de voyage en solo, sans peur ni anxiété particulière. Le ressenti a même été agréable. Même si cette expérience fut limitée dans le temps, elle reflète néanmoins la mobilisation de certaines de tes ressources qui parlent de toi, de qui tu es dans un contexte où, précisément, tu es seule avec toi-même. 

Cet exemple rejoint les nuances que tu as su apporter à certaines des croyances limitantes que je te proposais en exemple, car “certaines étaient un peu trop fortes” de ton point de vue. 

Pour mémo, je te les renote ici :

Sans quelqu’un à mes côtés je ne me sens pas exister

Si je ne suis pas avec quelqu’un dans ma vie, alors je ne me sens pas moi-même

Vivre seule est impossible pour moi

Je n’existe qu’au travers du regard que l’autre porte sur moi

Le vide que je ressens en moi quand je suis seule ne peut être comblé que par l’autre

etc. etc.

Ceci t’a permis de te situer plus précisément sur ce continuum entre la dépendance affective et l’autonomie affective. La bonne nouvelle, c’est qu’à priori tu n’es pas bloquée du côté de la dépendance 🙂

Concernant ta relation maintenant.

Nous avons abordé principalement deux notions :

1 – Les valeurs

Les valeurs sont toutes ces choses importantes pour nous, qui nous servent de boussole au quotidien et nous guident quand on se demande quel chemin est “le mieux pour nous”.

Dans un couple, il semble important de partager une majorité de valeurs communes pour pouvoir avancer ensemble dans la même direction (sachant que l’unanimité sur toutes les valeurs est une utopie). 

Nous avons vu aussi que notre identité repose justement sur nos valeurs et nos croyances. Pour le dire clairement, nous sommes ce que nous croyons et ce qui est important à nos yeux.

D’où parfois des conflits internes qui surgissent quand nous avons des difficultés à nous reconnaître (identité) dans des situations (environnement) qui ne correspondent pas à ce qui est important pour nous (valeurs). Et tout ceci tend à nous faire agir de manière parfois inadéquat (comportements) en nous embrouillant dans nos processus de réflexion (capacités)

Voici une représentation de la fameuse pyramide dont nous avions parlée. Pour info, elle vient d’un coach assez connu dans le milieu, du nom de Robert Dilts.

pyramide de Dilts

L’un des objectifs de cette illustration est de nous permettre de tendre vers un alignement entre tous les niveaux (une cohérence en d’autre terme)

Vous aimerez aussi...
Lettre à toi qui cherches ton rythme de vie

Cette cohérence pourrait ressembler à l’exemple suivant dans le contexte d’une relation de couple :

Quand je suis dans ma relation de couple (environnement), je me comporte librement, sans frein, ni obstacle (comportement) car je sais comment je fonctionne, comment fonctionne mon partenaire et comment fonctionne notre couple (capacités).
Ce qui est important pour moi et ce en quoi je crois est compris et partagé en majeure partie par mon partenaire (valeurs et croyances); moi-même je suis OK avec une majorité de ses valeurs et de ses croyances (valeurs et croyances). J’ai aussi conscience que nous ne pouvons pas avoir toutes nos valeurs et nos croyances en commun (valeurs et croyances).
Tout ceci fait de nous un couple stable, où nous nous reconnaissons en tant qu’individus à part entière et où chacun est conscient de son individualité et de son rôle dans la relation (identité).
De cette identité de couple, nous pouvons alors envisager des projets communs qui ont du sens pour nous et qui nous donnent le sentiment de contribuer à ce qui est au-delà de nous.

Typiquement, le projet d’enfant en est un exemple, mais il peut s’agir plus globalement de créer un projet commun qui a du sens pour chacun des partenaires. Cela peut donc se réaliser à n’importe quel âge 😉

A noter que cet exemple (qui je te l’accorde, ressemble à un idéal) ne peut s’envisager qu’après un certain temps d’expérimentation de la relation (au quotidien), de la communication (beaucoup…) et des ajustements incontournables de la part de chacun des partenaires.

Pour résumer, tu as pu constater que les valeurs sont un sujet central, une sorte de plaque tournante dans la projection vers une vie commune. Comme nous le disions avec humour, “l’Amour ne suffit pas“.

2 – Le cadre d’engagement avec ton partenaire

C’est une sorte de contrat moral que vous posez tous les deux et sur lequel vous vous entendez au préalable pour partir sereinement sur une vie commune (tout en acceptant cette part d’incertitude inhérente à tout ce qui se passera dans ton futur et dans le sien).

Je ne connais pas les critères de ton partenaire, ni ce qui est important pour lui, mais te concernant, j’ai cru comprendre que la sécurité faisait partie des éléments importants pour toi (une valeur donc). Nous pourrions aussi explorer à quelle “sécurité” tu fais référence ? Ce sera peut-être pour une prochaine séance…

Du coup, il semble important de clarifier au maximum les zones qui te semblent opaques ou floues le concernant; ceci dans le simple but d’avoir le plus d’éléments disponibles en ta possession pour prendre une décision la plus éclairée possible.

Rappelle-toi, l’idée est de juger le pari, pas le résultat.

Enfin, durant la ou les conversations sérieuses que tu auras avec lui, il semble aussi important de te positionner clairement sur ce qui est fondamental pour toi dans la perspective d’une vie commune. 

Nous aurons l’occasion de revenir sur tes valeurs et ce qui est important pour toi dans cette relation lors de notre prochaine séance.

D’ici là, je te souhaite le meilleur.

Bien à toi.

Christophe

Si vous aussi vous vous posez des questions sur votre relation et souhaitez y voir plus clair dans vos idées, contactez-moi ici; nous pouvons travailler ensemble.


Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…