Téléchargez gratuitement votre ebook

"COMMENT REPRENDRE MA VIE EN MAIN"

(En bonus :  les derniers articles du blog, des tests en ligne et d'autres surprises)

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Petit billet de reprise estivale en ce début du mois d’Août. Et comme je suis encore dans la torpeur et le rythme “slow life” de ma pause ensoleillée, je vous partage un article écrit en collaboration avec Haut les Cours, un site qui recommande les cours les plus épanouissants à Paris dans les disciplines artistiques et manuelles. Son auteur Ariane Blanchet nous propose de voir l’apprentissage artistique comme l’un des moyens de reprendre sa vie en main.

 


Reprendre sa vie en main est un processus long qui s’opère en trois étapes déjà abordées sur le blog : une fin, une zone neutre et un nouveau départ.

La zone neutre est une période de transition indispensable : elle prépare le nouveau départ en étant propice à l’introspection et à la recherche de nouveaux repères.

Il n’est pourtant pas évident de rendre fructueuse cette période si confuse.

La découverte d’un nouveau domaine de compétence peut alors se révéler être un guide favorable durant cette période de zone neutre. Dans le cas des disciplines artistiques, elle permet en particulier de travailler sa réceptivité, de retrouver des repères et de se redécouvrir.

Vous aimerez aussi...
Dossier : nos Héros intérieurs

Travailler sa réceptivité

Dans une transition de vie, exercer sa réceptivité est essentiel afin de saisir toutes les opportunités de se reconstruire. 

Or, la posture de l’étudiant et de la réception des connaissances place l’individu en état d’éveil. Le mode adaptatif de son cerveau, situé au cortex préfrontal, est stimulé, ce qui favorise une meilleure gestion des situations imprévisibles et du stress. 

Certaines disciplines artistiques font tout spécifiquement travailler la réceptivité du pratiquant. La danse par exemple exerce l’intuition corporelle du danseur, sa réceptivité à la musique et aux mouvements. Par ailleurs, un bon cours d’impro exerce la spontanéité et la réactivité face au risque, Haut les Cours en fait une sélection fournie à Paris https://hautlescours.fr/theatre/impro/.

Trouver de nouveaux repères

Lors d’une période de grande confusion, s’engager dans des ateliers artistiques et manuels réguliers rythme le quotidien de façon rassurante et ouvre une nouvelle fenêtre de repères, de nouvelles perspectives.

Se créer de nouveaux repères peut aussi passer par le fait de concentrer son esprit sur des objectifs bien précis : travailler une posture de danse classique, un geste de dessinateur, un texte de théâtre… Les disciplines artistiques en sont une source intarissable. 

Enfin, devenir élève d’un cours comme le théâtre permet de faire de précieuses rencontres lors d’une période parfois caractérisée par de la solitude et du renfermement sur soi.

Se redécouvrir

Les disciplines artistiques et manuelles sont révélatrices de créativité : elles permettent au pratiquant de mieux appréhender sa propre sensibilité. 

L’apprentissage de telles disciplines est l’occasion de faire des choses dont on ne se serait pas cru capable, comme réussir la copie d’un maître au dessin par exemple.

Vous aimerez aussi...
Les habitudes qui nuisent à votre bonheur

Certains apprentissages artistiques et manuels comme la menuiserie et la céramique peuvent même constituer une opportunité directe de nouveau départ en suscitant une envie de reconversion.


Quand on partage un bien immatériel, on le multiplie. (Idriss Aberkane – Libérez votre cerveau)

Pensez à partager cet article avec vos amis sur les réseaux…